share_book
Envoyer cet article par e-mail

Latitude zéro

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Latitude zéro

Latitude zéro

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Latitude zéro "

Présentation de Latitude zéro

Quand Mike Horn est habité par un rêve, il le réalise. Ce Sud-Africain de 35 ans a traversé l'océan Atlantique, l'Amérique du Sud, l'océan Pacifique, les îles indonésiennes, l'océan Indien, et l'Afrique. Tout ça seul, à pied, en pirogue, à la voile ou à vélo, dans la jungle et dans les tempêtes, dans les marais et les déserts. Parti le 9, juin 1999, il est revenu à son point de départ exact, un an et demi plus tard. Il avait fait le tour de la Terre en suivant la ligne de l'équateur. Dans cette folle entreprise, il lui a fallu une volonté d'acier: « À mon départ, je pensais que j'en savais assez pour faire ce tour de monde. Maintenant que je l'ai fait, je sais que je n en sais pas assez pour recommencer. » Mordu par un serpent, il est resté quatre jours aveugle, seul dans la jungle; il a été intercepté par des narcotrafiquants en Colombie, puis par l'armée... Il a chassé des singes et des caïmans pour se nourrir, escaladé des volcans, attrapé la malaria. À plusieurs reprises il a manqué se noyer, comme sur le lac Victoria où s'est déchaînée une tempête inouïe... Il a traversé des pays en guerre où tous les bords l'accusaient d'être un espion et où il devenait une proie. En Afrique, ça a failli mal finir, des militaires rebelles l'ont arrêté et condamné à mort. Il s'est retrouvé à cinq heures du matin devant un peloton d'exécution, et ne s'en est tiré que de justesse. Pourquoi tout ça ? Parce qu'il en rêvait. Mais il avoue avoir cru un moment qu'il ne verrait pas le bout de ce périple, et dit avoir vécu en un an et demi plus qu'une vie entière. On découvre dans son récit un personnage qui a peur, qui s'émerveille, qui a mal, mais qui avance, toujours. --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 344  pages
  • Dimensions :  1.8cmx10.8cmx17.6cm
  • Poids : 1660.1g
  • Editeur :   Pocket Paru le
  • Collection : Litterature
  • ISBN :  2266130285
  • EAN13 :  9782266130288
  • Classe Dewey :  910.410 9049
  • Langue : Français

D'autres livres de  Jean-Philippe Chatrier

Loup

Attendri par le spectacle d'une louve jouant avec ses petits, Serguei sait qu'il transgresse les lois millénaires de son peuple nomade : il a en face de lui des égorgeurs de rennes, des ennemis héréditaires. Il est tenu par son rôle de futur chef de les abattre tous. Pourtant, dans ...

Prix : 86 DH
Loup

Attendri par le spectacle d'une louve jouant avec ses petits, Serguei sait qu'il transgresse les lois millénaires de son peuple nomade : il a en face de lui des égorgeurs de rennes, des ennemis héréditaires. Il est tenu par son rôle de futur chef de les abattre tous. Pourtant, dans ...

Prix : 86 DH

Conquérant de l'impossible

" J'ai failli mourir dans l'eau glacée, j'ai senti les crocs des ours polaires contre mon visage, j'ai survécu à des températures de -60 °C ; (...) j'ai eu les doigts, la figure et même les poumons gelés [...], l'Arctique est sans pitié. Tout ce que j'ai affronté était nouveau pour moi....

Loup

Avec ce roman d'aventures mené tambour battant, Nicolas Vanier nous transporte au milieu de territoires sublimes et inconnus. Attendri par le spectacle d'une louve jouant avec ses louveteaux, Serguei sait qu'il transgresse les lois millénaires de son peuple nomade. Il a en face de lui des loups, l...

Voir tous les livres de  Jean-Philippe Chatrier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Latitude zéro

Quand Mike Horn est habité par un rêve, il le réalise. Ce Sud-Africain de 35 ans a traversé l'océan Atlantique, l'Amérique du Sud, l'océan Pacifique, les îles indonésiennes, l'océan Indien, et l'Afrique. Tout ça seul, à pied, en pirogue, à la voile ou à vélo, dans la jungle et dans les tempêtes, dans les marais et les déserts. Parti le 9, juin 1999, il est revenu à son point de départ exact, un an et demi plus tard. Il avait fait le tour de la Terre en suivant la ligne de l'équateur. Dans cette folle entreprise, il lui a fallu une volonté d'acier: « À mon départ, je pensais que j'en savais assez pour faire ce tour de monde. Maintenant que je l'ai fait, je sais que je n en sais pas assez pour recommencer. » Mordu par un serpent, il est resté quatre jours aveugle, seul dans la jungle; il a été intercepté par des narcotrafiquants en Colombie, puis par l'armée... Il a chassé des singes et des caïmans pour se nourrir, escaladé des volcans, attrapé la malaria. À plusieurs reprises il a manqué se noyer, comme sur le lac Victoria où s'est déchaînée une tempête inouïe... Il a traversé des pays en guerre où tous les bords l'accusaient d'être un espion et où il devenait une proie. En Afrique, ça a failli mal finir, des militaires rebelles l'ont arrêté et condamné à mort. Il s'est retrouvé à cinq heures du matin devant un peloton d'exécution, et ne s'en est tiré que de justesse. Pourquoi tout ça ? Parce qu'il en rêvait. Mais il avoue avoir cru un moment qu'il ne verrait pas le bout de ce périple, et dit avoir vécu en un an et demi plus qu'une vie entière. On découvre dans son récit un personnage qui a peur, qui s'émerveille, qui a mal, mais qui avance, toujours. --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .