share_book
Envoyer cet article par e-mail

Juste un crime

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Juste un crime

Juste un crime

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Juste un crime"

Présentation de Juste un crime

Dans un lac proche de Stockholm, un sac noir refait surface peu après le dégel. Il contient le cadavre d’une femme, assassinée par balles. Kristina Vendel, jeune chef de la police locale, n’a guère d’indices pour commencer son enquête. Avant tout, il lui faut identifier la victime, tâche difficile puisque aucune disparition n’a été signalée, et que si l’on en croit le petit bijou orthodoxe qu’elle porte autour du cou, celle-ci pourrait bien être originaire d’Europe de l’Est. Banal drame urbain, imputable à quelque mafia étrangère ou à la criminalité de milieux immigrés pauvres ? Meurtre crapuleux ? Règlement de compte entre Russes ?Derrière ces hypothèses, c’est finalement un autre problème qui chiffonne Kristina. Est-il possible que quelqu’un disparaisse sans laisser la moindre trace, sans que personne ne s’en rende compte ni ne le signale ? Une vie humaine peut-elle vraiment passer totalement inaperçue ? Au fil d’une investigation méticuleuse, Kristina et son équipe reconstituent peu à peu la vie et la mort de cette Estonienne que rien ne prédestinait à une fin violente en Suède, et mettent à jour une vérité à la fois simple et inattendue.Premier roman policier de Theodor Kallifatides, par ailleurs déjà connu du public français pour Les Santons brûlés et Les Santons du Péloponnèse (éditions Denoël), Juste un crime est un polar procédural en partie dans la lignée de ceux de Maj Sjöwall et Per Wahlöö, notamment par son souci de dépeindre une réalité sociale souvent difficile et l’importance accordée à la vie personnelle de chacun des protagonistes. Écrite dans une langue imagée et poétique, cette histoire de crime passionnel, de déracinement et de fatalité se double d’une réflexion profondément humaniste sur la justice, l’amour ou le secret.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 276  pages
  • Dimensions :  2.0cmx11.0cmx16.2cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Rivages Paru le
  • Collection : Rivages/Noir
  • ISBN :  2743622008
  • EAN13 :  9782743622008
  • Classe Dewey :  849
  • Langue : Français

D'autres livres de Theodor Kallifatides

Le sixième passager

Par un beau dimanche estival, près de Stockholm, un petit avion de tourisme s’écrase. Dans les débris de l’appareil, on retrouve sept cadavres. Il n’y a aucun survivant. Le pilote, les cinq passagers dûment enregistrés et… un jeune garçon à la peau brune. Que faisait-il à bord ? Quel...

Voir tous les livres de Theodor Kallifatides

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Juste un crime

Dans un lac proche de Stockholm, un sac noir refait surface peu après le dégel. Il contient le cadavre d’une femme, assassinée par balles. Kristina Vendel, jeune chef de la police locale, n’a guère d’indices pour commencer son enquête. Avant tout, il lui faut identifier la victime, tâche difficile puisque aucune disparition n’a été signalée, et que si l’on en croit le petit bijou orthodoxe qu’elle porte autour du cou, celle-ci pourrait bien être originaire d’Europe de l’Est. Banal drame urbain, imputable à quelque mafia étrangère ou à la criminalité de milieux immigrés pauvres ? Meurtre crapuleux ? Règlement de compte entre Russes ?Derrière ces hypothèses, c’est finalement un autre problème qui chiffonne Kristina. Est-il possible que quelqu’un disparaisse sans laisser la moindre trace, sans que personne ne s’en rende compte ni ne le signale ? Une vie humaine peut-elle vraiment passer totalement inaperçue ? Au fil d’une investigation méticuleuse, Kristina et son équipe reconstituent peu à peu la vie et la mort de cette Estonienne que rien ne prédestinait à une fin violente en Suède, et mettent à jour une vérité à la fois simple et inattendue.Premier roman policier de Theodor Kallifatides, par ailleurs déjà connu du public français pour Les Santons brûlés et Les Santons du Péloponnèse (éditions Denoël), Juste un crime est un polar procédural en partie dans la lignée de ceux de Maj Sjöwall et Per Wahlöö, notamment par son souci de dépeindre une réalité sociale souvent difficile et l’importance accordée à la vie personnelle de chacun des protagonistes. Écrite dans une langue imagée et poétique, cette histoire de crime passionnel, de déracinement et de fatalité se double d’une réflexion profondément humaniste sur la justice, l’amour ou le secret.