share_book
Envoyer cet article par e-mail

Charles Demailly

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Charles Demailly

Charles Demailly

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Charles Demailly"

Présentation de Charles Demailly

Voici l'histoire de la splendeur et de la décadence d'un homme de lettres et d'un homme du siècle, Charles Demailly, triste héros qui, après avoir tenté trois fois sa chance, dans le journalisme, la littérature et le mariage, finit son existence dans un asile de fous. Dans ce roman à clés paru en 1860, les frères Goncourt s'attaquent à la bohème littéraire, incarnée par la presse à scandale - ce " monde carotteur de la pièce de cinq francs ", affairiste et malhonnête, qu'ils dénoncent dans leur journal. En mettant en scène, sous des noms d'emprunt, leurs contemporains - Théodore de Banville, Théophile Gautier, Jules Barbey d'Aurevilly ou encore Gustave Flaubert -, ils nous plongent dans l'intimité d'un cercle de lettrés. Ils dressent, enfin, une véritable cartographie du plaisir parisien, et nous promènent dans les théâtres, les bals et les cafés, partout où règne la " blague ", parole vide et gonflée d'air comme la blague à tabac qui lui a donné son nom. Si Charles Demailly déchaîna les foudres des critiques - Adolphe Gaïffe s'opposa à sa parution, " au nom de l'honneur des lettres et de la considération du journalisme " -, il n'en demeure pas moins une pièce fondatrice de l'oeuvre des Goncourt. Ainsi que l'écrivait George Sand aux deux frères : " Votre livre est très beau, et vous avez un grand, un énorme talent. "

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 392  pages
  • Dimensions :  2.2cmx10.8cmx17.8cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Flammarion Paru le
  • Collection : GF
  • ISBN :  2081200732
  • EAN13 :  9782081200739
  • Classe Dewey :  845
  • Langue : Français

D'autres livres de Edmond de Goncourt

Germinie Lacerteux

Prix : 59 DH
Manette Salomon

Ce roman des deux frères Goncourt (1867) est une Comédie humaine de la peinture. Le héros principal voit son talent progressivement ruiné par la femme qu'il aime, son modèle et sa maîtresse, Manette Salomon. Il a pour ami un autre artiste, également raté, mais par paresse et goût de la [...

Renée Mauperin

Prix : 59 DH

Voir tous les livres de Edmond de Goncourt

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Charles Demailly

Voici l'histoire de la splendeur et de la décadence d'un homme de lettres et d'un homme du siècle, Charles Demailly, triste héros qui, après avoir tenté trois fois sa chance, dans le journalisme, la littérature et le mariage, finit son existence dans un asile de fous. Dans ce roman à clés paru en 1860, les frères Goncourt s'attaquent à la bohème littéraire, incarnée par la presse à scandale - ce " monde carotteur de la pièce de cinq francs ", affairiste et malhonnête, qu'ils dénoncent dans leur journal. En mettant en scène, sous des noms d'emprunt, leurs contemporains - Théodore de Banville, Théophile Gautier, Jules Barbey d'Aurevilly ou encore Gustave Flaubert -, ils nous plongent dans l'intimité d'un cercle de lettrés. Ils dressent, enfin, une véritable cartographie du plaisir parisien, et nous promènent dans les théâtres, les bals et les cafés, partout où règne la " blague ", parole vide et gonflée d'air comme la blague à tabac qui lui a donné son nom. Si Charles Demailly déchaîna les foudres des critiques - Adolphe Gaïffe s'opposa à sa parution, " au nom de l'honneur des lettres et de la considération du journalisme " -, il n'en demeure pas moins une pièce fondatrice de l'œuvre des Goncourt. Ainsi que l'écrivait George Sand aux deux frères : " Votre livre est très beau, et vous avez un grand, un énorme talent. "