share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'art d'aimer

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'art d'aimer

L'art d'aimer

Collectif,   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'art d'aimer "

Présentation de L'art d'aimer

"S'il est quelqu'un de notre peuple à qui l'art d'aimer soit inconnu, qu'il lise ce poème et, instruit par sa lecture, qu'il aime." Ainsi s'ouvre l'ambitieux projet d'Ovide: apprendre à aimer. En parodiant le style didactique, le poète s'adresse aux hommes, puis aux femmes pour leur prodiguer des conseils afin de trouver l'amour et le conserver. Mais en fait de traité sur l'amour, L'Art d'aimer se révèle avant tout être un manuel de séduction, et l'amour un jeu de stratégie dans lequel il s'agit de repérer sa proie, la ferrer et se l'attacher. À ce jeu, tous les coups sont permis, pourvu qu'ils permettent aux amants de connaître la volupté. Qui pourrait penser que ce vade mecum du parfait séducteur coûta l'exil à son auteur? Peut-être parce que Rome et ses antiques institutions ne sont là que pour servir de cadre à son badinage amoureux? Ou bien encore parce que la nouvelle morale prônée par Auguste y est très souvent malmenée? Cette oeuvre licencieuse remporta un grand succès, non seulement à l'époque d'Ovide mais aussi dans les siècles qui suivirent.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 222  pages
  • Dimensions :  1.6cmx14.8cmx20.6cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Hatier Paru le
  • Collection : SECOND CYCLE
  • ISBN :  2218934825
  • EAN13 :  9782218934827
  • Classe Dewey :  871
  • Langue : Français

D'autres livres de Ovide

L'art d'aimer

La séduction : un art subtil, un rite mis à l'honneur pendant la Renaissance avec les cours d'amour, mais déjà chanté par Ovide. La femme étant libre de ses sens et de ses sentiments, comment la conquérir ? Où tendre ses filets ? Compliments, promesses, larmes, baisers, hardiesse... Toutes l...

Prix : 25 DH
Lettres d'amour

Prix : 79 DH

Les Métamorphoses

Pour quelle raison Zeus, le maître des dieux, a-t-il pris l'apparence d'un taureau? Hercule sauvera-t-il Déjanire enlevée par un centaure ? Quel terrible sortilège la magicienne Circé inflige-t-elle à ses visiteurs ? Métamorphoses, rivalités, vengeances : quand le chemin des dieux croise cel...

Voir tous les livres de Ovide

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de L'art d'aimer

"S'il est quelqu'un de notre peuple à qui l'art d'aimer soit inconnu, qu'il lise ce poème et, instruit par sa lecture, qu'il aime." Ainsi s'ouvre l'ambitieux projet d'Ovide: apprendre à aimer. En parodiant le style didactique, le poète s'adresse aux hommes, puis aux femmes pour leur prodiguer des conseils afin de trouver l'amour et le conserver. Mais en fait de traité sur l'amour, L'Art d'aimer se révèle avant tout être un manuel de séduction, et l'amour un jeu de stratégie dans lequel il s'agit de repérer sa proie, la ferrer et se l'attacher. À ce jeu, tous les coups sont permis, pourvu qu'ils permettent aux amants de connaître la volupté. Qui pourrait penser que ce vade mecum du parfait séducteur coûta l'exil à son auteur? Peut-être parce que Rome et ses antiques institutions ne sont là que pour servir de cadre à son badinage amoureux? Ou bien encore parce que la nouvelle morale prônée par Auguste y est très souvent malmenée? Cette oeuvre licencieuse remporta un grand succès, non seulement à l'époque d'Ovide mais aussi dans les siècles qui suivirent.