share_book
Envoyer cet article par e-mail

Wittgenstein et les limites du langage. Suivi d'une lettre de GEM Anscombe et de Logique et littérature Réflexions sur la signif

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Wittgenstein et les limites du langage. Suivi d'une lettre de GEM Anscombe et de Logique et littérature Réflexions sur la signif

Wittgenstein et les limites du langage. Suivi d'une lettre de GEM Anscombe et de Logique et littérature Réflexions sur la signif

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Wittgenstein et les limites du langage. Suivi d'une lettre de GEM Anscombe et de Logique et..."

Présentation de Wittgenstein et les limites du langage. Suivi d'une lettre de GEM Anscombe et de Logique et littérature Réflexions sur la signification de la forme littéraire chez Wittgenstein

Pierre Hadot, grand spécialiste de philosophie antique, fut aussi le premier, en France, à écrire sur Wittgenstein, dans une série d'articles parus de 1959 à 1962. En les lisant, on comprend ce qu'a pu représenter la découverte, pour un philosophe français, d'une pensée alors quasi inconnue, qui joua un rôle décisif dans son cheminement philosophique. On perçoit aussi une nouvelle dimension de la philosophie de Wittgenstein. Les deux premiers textes, consacrés au Tractatus logico-philosophicus, sont une réflexion sur l'Indicible, à partir de la formule wittgensteinienne : " Ce qui s'exprime dans le langage, nous ne pouvons l'exprimer par le langage ". Les deux derniers, qui ont pour objet les Recherches Philosophiques, laissent entrevoir l'influence capitale qu'a eue sur Hadot la conception révolutionnaire du langage exprimée dans cet ouvrage ; les notions de jeu de langage et de forme de vie l'ont conduit à réfléchir sur la nature du discours philosophique : il n'y a pas "le" langage, ayant pour fonction de désigner des objets ou de traduire des pensées, mais des jeux de langage, destinés, entre autre, à produire un effet sur l'auditeur. Le langage philosophique devra donc être compris dans la perspective d'une activité déterminée, et comme un " exercice spirituel ".

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 126  pages
  • Dimensions :  1.2cmx11.4cmx16.8cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Librairie Philosophique Vrin Paru le
  • Collection : Bibliothèque d'histoire de la philosophie
  • ISBN :  2711617041
  • EAN13 :  9782711617043
  • Classe Dewey :  121.68
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre Hadot

La Philosophie comme manière de vivre

Ces entretiens nous révèlent le parcours intellectuel surprenant du philosophe Pierre Hadot. Né en 1922 à Reims dans une famille très catholique, il fait ses études au séminaire avant d'être ordonné prêtre, état qu'il quitte en 1952. Dès lors, il se consacre entièrement à ses [....]...

Introduction aux "Pensées" de Marc Aurèle

En écrivant ses Pensées, Marc Aurèle bâtit en lui-même une citadelle inaccessible aux troubles des passions. Mais cette citadelle, où règne la sérénité, n'est pas une tour d'ivoire dans laquelle il se réfugierait en un égoïsme transcendant ; elle est bien plutôt à la fois le haut lieu...

Prix : 116 DH

Voir tous les livres de Pierre Hadot

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Wittgenstein et les limites du langage. Suivi d'une lettre de GEM Anscombe et de Logique et littérature Réflexions sur la signification de la forme littéraire chez Wittgenstein

Pierre Hadot, grand spécialiste de philosophie antique, fut aussi le premier, en France, à écrire sur Wittgenstein, dans une série d'articles parus de 1959 à 1962. En les lisant, on comprend ce qu'a pu représenter la découverte, pour un philosophe français, d'une pensée alors quasi inconnue, qui joua un rôle décisif dans son cheminement philosophique. On perçoit aussi une nouvelle dimension de la philosophie de Wittgenstein. Les deux premiers textes, consacrés au Tractatus logico-philosophicus, sont une réflexion sur l'Indicible, à partir de la formule wittgensteinienne : " Ce qui s'exprime dans le langage, nous ne pouvons l'exprimer par le langage ". Les deux derniers, qui ont pour objet les Recherches Philosophiques, laissent entrevoir l'influence capitale qu'a eue sur Hadot la conception révolutionnaire du langage exprimée dans cet ouvrage ; les notions de jeu de langage et de forme de vie l'ont conduit à réfléchir sur la nature du discours philosophique : il n'y a pas "le" langage, ayant pour fonction de désigner des objets ou de traduire des pensées, mais des jeux de langage, destinés, entre autre, à produire un effet sur l'auditeur. Le langage philosophique devra donc être compris dans la perspective d'une activité déterminée, et comme un " exercice spirituel ".