share_book
Envoyer cet article par e-mail

Amphitryon, d'après Molière

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Amphitryon, d'après Molière

Amphitryon, d'après Molière

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Amphitryon, d'après Molière"

Présentation de Amphitryon, d'après Molière

"C'est un événement grotesque, extravagant comme un conte, et pourtant c'est comme la lumière du jour. (Sosie)" Une lanterne à la main, Sosie s'approche de Thèbes. Amphitryon l'a chargé de relater sa victoire sur Labdaque à Alcmène son épouse. Mais le valet se voit roué de coups par son double, Mercure. Sosie raisonne, puis se laisse convaincre de rebrousser chemin. La nuit vient à finir, la déesse de l'aube ne pouvait la retenir davantage, et Jupiter quitte la couche d'Alcmène, ses traits sont ceux d'Amphitryon. Si Kleist s'attelle à une "comédie inspirée de Molière" – choix curieux de prime abord – il ne renonce en rien au thème récurrent de son œuvre : l'intenable position de l'individu, qu'il soit en but à la société, à la réalité ou, ici, aux apparences et aux dieux. Quand Sosie et la population de Thèbes transigent ou hésitent devant l'incroyable, Alcmène et Amphitryon ne lui abandonnent rien, ils préfèrent disparaître. L'écriture dramatique de Kleist reflète à merveille la coexistence des genres qu'il affectionne : roueries et pitreries chez Sosie ; ardeur éperdue et intransigeante pour Alcmène ; rectitude d'Amphitryon. Sans jamais permettre ni mélange ni amalgame, l'auteur impose une singulière torsion à la comédie de Molière. --Bertrand Gosselin

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 67  pages
  • Dimensions :  0.8cmx14.8cmx20.0cm
  • Poids : 99.8g
  • Editeur :   Actes Sud Paru le
  • Collection : Actes Sud-Papiers
  • ISBN :  2869430310
  • EAN13 :  9782869430310
  • Classe Dewey :  832.7
  • Langue : Français

D'autres livres de Heinrich von Kleist

Theatre complet

"La langue de Kleist, idiome singulier au coeur de la langue allemande, nous aura forcés à rechercher dans la nôtre l'équivalente étrangeté de l'original. Car traduire, c'est toujours la passion d'écrire et de rendre justice au poète par la justesse de nos choix raisonnés. Une justesse [...

Le prince de Hombourg

Dernière oeuvre de Kleist, Le Prince de Hombourg, dont Heine disait que c'était le génie même de la poésie qui l'avait écrite, fait figure de testament de l'écrivain. L'histoire de ce prince " indigne " qui désobéit à ses supérieurs, craint la mort et souffre de somnambulisme suscitera...

La marquise d'O--

L'action se passe en Italie du Nord, au siècle dernier. Une jeune veuve, lors de l'assaut donné à la citadelle que commande son père, est violée par un officier qui profite de son évanouissement. Quand la marquise doit avouer à sa famille qu'elle est enceinte, celle-ci la chasse ; c'est [....

Prix : 53 DH

Voir tous les livres de Heinrich von Kleist

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Présentation de Amphitryon, d'après Molière

"C'est un événement grotesque, extravagant comme un conte, et pourtant c'est comme la lumière du jour. (Sosie)" Une lanterne à la main, Sosie s'approche de Thèbes. Amphitryon l'a chargé de relater sa victoire sur Labdaque à Alcmène son épouse. Mais le valet se voit roué de coups par son double, Mercure. Sosie raisonne, puis se laisse convaincre de rebrousser chemin. La nuit vient à finir, la déesse de l'aube ne pouvait la retenir davantage, et Jupiter quitte la couche d'Alcmène, ses traits sont ceux d'Amphitryon. Si Kleist s'attelle à une "comédie inspirée de Molière" – choix curieux de prime abord – il ne renonce en rien au thème récurrent de son œuvre : l'intenable position de l'individu, qu'il soit en but à la société, à la réalité ou, ici, aux apparences et aux dieux. Quand Sosie et la population de Thèbes transigent ou hésitent devant l'incroyable, Alcmène et Amphitryon ne lui abandonnent rien, ils préfèrent disparaître. L'écriture dramatique de Kleist reflète à merveille la coexistence des genres qu'il affectionne : roueries et pitreries chez Sosie ; ardeur éperdue et intransigeante pour Alcmène ; rectitude d'Amphitryon. Sans jamais permettre ni mélange ni amalgame, l'auteur impose une singulière torsion à la comédie de Molière. --Bertrand Gosselin