share_book
Envoyer cet article par e-mail

Noir, comme d'habitude

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Noir, comme d'habitude

Noir, comme d'habitude

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Noir, comme d'habitude"

Présentation de Noir, comme d'habitude

Il suffit parfois d'un objet. Ce fauteuil en rotin, par exemple. Croisé le temps d'une exposition, en cure thermale. Ce fauteuil qu'elle connaît, qu'elle a aimé. Ce fauteuil qui dit les âmes mortes et réveillent des silences. De douloureux silences. D'autres fois, il suffit d'une trace de pas dans la neige. Et ce sont des départs qui vous reviennent. Des événements mineurs, en passant, des riens d'une effrayante banalité : comme des pannes d'électricité peuvent dire l'une après l'autre cinquante ans de mariage... Le compteur qui tourne. Le temps qui passe. Et qui s'arrête. Dix-huit nouvelles impitoyables, courtes et noires, tragédies quotidiennes, habituelles, tranches de vie d'un gâteau bien amer...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 123  pages
  • Dimensions :  1.2cmx10.6cmx17.6cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Pocket Paru le
  • Collection : Litterature
  • ISBN :  2266196111
  • EAN13 :  9782266196116
  • Classe Dewey :  844.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Annie Saumont

La guerre est déclarée et autres nouvelles

Un homme hanté par le souvenir des camps d'extermination, où, kapo, il a conduit celle qu'il aimait à la mort sans dire un mot ; un autre, rongé par le remords parce que, sous l'Occupation, recueilli par des fermiers, il a provoqué l'arrestation de Sarah, la petite fille qu'ils hébergeaient...

Un soir, à la maison

Un sujet de rédaction qui n'inspire pas vraiment cet écolier : " Un soir, à la maison. " Des parents las, une soeur enceinte, un frère idiot... Non, l'instituteur n'a pas besoin de savoir tout ça. On ne peut tout de même pas tout raconter. Annie Saumont, elle, le peut. Les mains d'un amant ...

Aldo, mon ami

Un homme songe devant la plage à son enfance et aux humiliations qu'il a subies ; des enfants exercent leur cruauté sur l'un des leurs ; une jeune délinquante se retrouve devant le juge ; une amitié se trouve irrémédiablement soudée par un drame. Dans un univers où la détresse n'est [......

Gammes

Grand'Ma raconte la Genèse à son petit-fils avec patience et malice. Un jeune collégien, suite à la séparation de ses parents, est envoyé par sa mère dans une triste colonie de vacances. En bon fils de militaire il revit, pour apprivoiser l'angoisse, une très ancienne bataille. Enfin [......

Voir tous les livres de Annie Saumont

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Noir, comme d'habitude

Il suffit parfois d'un objet. Ce fauteuil en rotin, par exemple. Croisé le temps d'une exposition, en cure thermale. Ce fauteuil qu'elle connaît, qu'elle a aimé. Ce fauteuil qui dit les âmes mortes et réveillent des silences. De douloureux silences. D'autres fois, il suffit d'une trace de pas dans la neige. Et ce sont des départs qui vous reviennent. Des événements mineurs, en passant, des riens d'une effrayante banalité : comme des pannes d'électricité peuvent dire l'une après l'autre cinquante ans de mariage... Le compteur qui tourne. Le temps qui passe. Et qui s'arrête. Dix-huit nouvelles impitoyables, courtes et noires, tragédies quotidiennes, habituelles, tranches de vie d'un gâteau bien amer...