share_book
Envoyer cet article par e-mail

Romances sans paroles, suivi de Cellulairement

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Romances sans paroles, suivi de Cellulairement

Romances sans paroles, suivi de Cellulairement

  (Auteur)


Prix : 76,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Romances sans paroles, suivi de Cellulairement"

Présentation de Romances sans paroles, suivi de Cellulairement

En 1874, lorsque Verlaine reprend à Felix Mendelssohn le titre de ses courtes pièces pour piano, Romances sans paroles, cette sorte de chanson entrée en littérature à l’époque romantique relève déjà d’une tradition désuète. Mais l’essentiel ici est qu’elle nous dise la primauté du chant dans une poésie à la fois naïve et savante dont le lyrisme mélancolique exprime de manière alors neuve ce que le poète lui-même appelait « le vrai vague » où fusionnent des sensations diverses. Et ce recueil à l’atmosphère noyée, il suffit que le sens simplement y murmure.Romances sans paroles n’était pas encore publié quand Verlaine fut arrêté pour avoir tiré sur Rimbaud, et Cellulairement fut écrit pendant son séjour en prison. Les poèmes, pourtant, font peu de place à la vie carcérale, et retracent surtout une crise d’identité sans pareille dans la vie du poète. Désormais, Verlaine ne joue plus avec une réalité douloureuse : il la vit et cherche à fuir.Edition d’Olivier Bivort.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 384  pages
  • Dimensions :  1.6cmx11.0cmx19.0cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Le Livre De Poche Paru le
  • Collection : Classiques
  • ISBN :  225316075X
  • EAN13 :  9782253160755
  • Classe Dewey :  841.8
  • Langue : Français

D'autres livres de Paul Verlaine

Poèmes érotiques

" Chute de reins, chute du rêve enfantin d'être sage, Fesses, trône adoré de l'impudeur, Fesses, dont la blancheur divinise encor la rondeur, Triomphe de la chair mieux que celui par le visage ! " Du corps humain auquel il rend hommage, Verlaine fait jaillir une céleste musique. Corps de ...

Prix : 23 DH
Poèmes saturniens

Œuvre de jeunesse, ces Poèmes saturniens ont la fraîcheur et la mélancolie de l'âge tendre. Empreints d'une spiritualité parfois sombre et d'une beauté languissante, ils annoncent déjà le symbolisme, et laissent transparaître cette éblouissante musicalité qui distinguera l'œuvre ...

Prix : 23 DH

Fêtes galantes, les amies, la bonne chanson

En 1867, le jeune Verlaine s'octroie un dérivatif frivole : composer une plaquette, Les Amies, qui contient six sonnets consacrés aux amours saphiques et paraîtra clandestinement. Ces quelques pièces, il est tentant de les opposer aux Fêtes galantes, parties quinze mois plus tard ; mais ce sera...

Prix : 47 DH
Sagesse, suivi de "Jadis et Naguère"

Sagesse n'est pas séparable de la métamorphose que Verlaine a connue au mois de juin 1874, lorsqu'il s'est converti dans la prison où il avait été conduit pour avoir, à Bruxelles, tiré sur Rimbaud. Un changement radical s'en est suivi, qui n'est pas seulement religieux mais aussi politique ...

Prix : 76 DH

Voir tous les livres de Paul Verlaine

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Romances sans paroles, suivi de Cellulairement

En 1874, lorsque Verlaine reprend à Felix Mendelssohn le titre de ses courtes pièces pour piano, Romances sans paroles, cette sorte de chanson entrée en littérature à l’époque romantique relève déjà d’une tradition désuète. Mais l’essentiel ici est qu’elle nous dise la primauté du chant dans une poésie à la fois naïve et savante dont le lyrisme mélancolique exprime de manière alors neuve ce que le poète lui-même appelait « le vrai vague » où fusionnent des sensations diverses. Et ce recueil à l’atmosphère noyée, il suffit que le sens simplement y murmure.Romances sans paroles n’était pas encore publié quand Verlaine fut arrêté pour avoir tiré sur Rimbaud, et Cellulairement fut écrit pendant son séjour en prison. Les poèmes, pourtant, font peu de place à la vie carcérale, et retracent surtout une crise d’identité sans pareille dans la vie du poète. Désormais, Verlaine ne joue plus avec une réalité douloureuse : il la vit et cherche à fuir.Edition d’Olivier Bivort.