share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Cocher du Pont Neuf

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Cocher du Pont Neuf

Le Cocher du Pont Neuf

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Cocher du Pont Neuf"

Présentation de Le Cocher du Pont Neuf

   Paris, 1720. Alors que le Régent Philippe d’Orléans donne l’exemple de la débauche la plus débridée au sommet de l’Etat, le jeune et misérable Félicien Bouvier lutte pour survivre en faisant tous les petits métiers. La chance lui sourit lorsqu'il entre au service de Maître Benoît Farel, notaire de son état, en qualité de cocher. Grisé par ce nouvel emploi, Félicien se montre excessivement hardi : non content d’avoir précipité dans la Seine le cocher arrogant d’un haut personnage, il se fait surprendre en fâcheuse posture, d’abord avec la servante, puis sur dénonciation de celle-ci, avec Pauline, la nourrice de Mme Farel. Congédié pour son inconduite, il tue accidentellement un perruquier qui lui cherchait querelle. Pris en chasse par le sinistre inspecteur Isabeau, il erre dans la capitale où chaque ruelle peut dissimuler un traquenard…    Dans le tourbillon du Paris de la Régence, Jean-Baptiste Bester nous offre un roman d’apprentissage incroyablement enlevé dans lequel souffle l’esprit de Marivaux et de l’abbé Prévost. On y croise un poète débutant nommé Voltaire, Cartouche, le cardinal Dubois et Louis XV qui n'est alors qu'un enfant. On découvre le Pont-Neuf où se presse le petit peuple, frondeur, tapageur, dont l'exaspération face aux abus de la haute noblesse annonce déjà la Révolution.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 464  pages
  • Dimensions :  3.6cmx15.4cmx23.4cm
  • Poids : 557.9g
  • Editeur :   Calmann-Lévy Paru le
  • Collection : Littérature Française
  • ISBN :  2702141684
  • EAN13 :  9782702141687
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Baptiste Bester

Bois d'ébène

En 1802, à la Martinique, l'épopée d'une dynastie de planteurs, les Karadec. Depuis presque deux siècles, les Karadec prospèrent grâce à la canne à sucre. Dans leur plantation d'Anse Cafard, des centaines de captifs originaires d'Afrique s'échinent au rythme du fouet. Entre ses deux fils, A...

Voir tous les livres de Jean-Baptiste Bester

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Présentation de Le Cocher du Pont Neuf

   Paris, 1720. Alors que le Régent Philippe d’Orléans donne l’exemple de la débauche la plus débridée au sommet de l’Etat, le jeune et misérable Félicien Bouvier lutte pour survivre en faisant tous les petits métiers. La chance lui sourit lorsqu'il entre au service de Maître Benoît Farel, notaire de son état, en qualité de cocher. Grisé par ce nouvel emploi, Félicien se montre excessivement hardi : non content d’avoir précipité dans la Seine le cocher arrogant d’un haut personnage, il se fait surprendre en fâcheuse posture, d’abord avec la servante, puis sur dénonciation de celle-ci, avec Pauline, la nourrice de Mme Farel. Congédié pour son inconduite, il tue accidentellement un perruquier qui lui cherchait querelle. Pris en chasse par le sinistre inspecteur Isabeau, il erre dans la capitale où chaque ruelle peut dissimuler un traquenard…    Dans le tourbillon du Paris de la Régence, Jean-Baptiste Bester nous offre un roman d’apprentissage incroyablement enlevé dans lequel souffle l’esprit de Marivaux et de l’abbé Prévost. On y croise un poète débutant nommé Voltaire, Cartouche, le cardinal Dubois et Louis XV qui n'est alors qu'un enfant. On découvre le Pont-Neuf où se presse le petit peuple, frondeur, tapageur, dont l'exaspération face aux abus de la haute noblesse annonce déjà la Révolution.