share_book
Envoyer cet article par e-mail

Vivre avec les vietnamiens

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Vivre avec les vietnamiens

Vivre avec les vietnamiens

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Vivre avec les vietnamiens"

Présentation de Vivre avec les vietnamiens

Fort de ses 90 millions d'habitants, le Vietnam, pivot stratégique entre l'Asie du Sud-Est et l'Asie orientale, est au-delà des images d'Épinal - Indochine, Diên Biên Phù, napalm, chute de Saigon, affiches de propagande, pourtant mal connu. Or le Vietnam ne cesse de se renouveler depuis son ouverture au début des années 1990, jusque dans les détails : l'abandon de la veste de treillis, du casque militaire et des sandales en pneu de camion, le port de chaussettes, l'apparition des robes imprimées, le démantèlement des haut-parleurs publics, l'installation de feux de circulation aux carrefours, et surtout le droit de parler, de circuler et de sortir du pays Aujourd'hui, on se nourrit mieux au Vietnam, on travaille dans le privé, on lit la presse sur Internet, on voyage, on s'amuse, mais on se ruine toujours pour envoyer ses enfants à l'école, acheter des médicaments ou s'acquitter des taxes Plus complexe, la société est redevenue un millefeuille d'individus. Une seule chose ne bouge pas : le Parti unique, divisé, lézardé, mais auquel chacun est bien obligé de se soumettre; ou de s'accommoder. Car, si la transition économique est achevée, évoquer la chute du régime reste un pari audacieux.Philippe Papin et Laurent Passicousset arpentent le Vietnam depuis vingt ans. Au gré des rencontres, des témoignages et des confidences, ils montrent la vie quotidienne de toutes les strates de la société, où « un vrai mouvement de réprobation se fait jour qui, sur sa marge, tourne à la dissidence, aujourd'hui sévèrement réprimée ».

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 350  pages
  • Dimensions :  2.6cmx14.0cmx22.2cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Archipel Paru le
  • Collection : Guide
  • ISBN :  2809803358
  • EAN13 :  9782809803358
  • Classe Dewey :  959
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Vivre avec les vietnamiens

Fort de ses 90 millions d'habitants, le Vietnam, pivot stratégique entre l'Asie du Sud-Est et l'Asie orientale, est au-delà des images d'Épinal - Indochine, Diên Biên Phù, napalm, chute de Saigon, affiches de propagande, pourtant mal connu. Or le Vietnam ne cesse de se renouveler depuis son ouverture au début des années 1990, jusque dans les détails : l'abandon de la veste de treillis, du casque militaire et des sandales en pneu de camion, le port de chaussettes, l'apparition des robes imprimées, le démantèlement des haut-parleurs publics, l'installation de feux de circulation aux carrefours, et surtout le droit de parler, de circuler et de sortir du pays Aujourd'hui, on se nourrit mieux au Vietnam, on travaille dans le privé, on lit la presse sur Internet, on voyage, on s'amuse, mais on se ruine toujours pour envoyer ses enfants à l'école, acheter des médicaments ou s'acquitter des taxes Plus complexe, la société est redevenue un millefeuille d'individus. Une seule chose ne bouge pas : le Parti unique, divisé, lézardé, mais auquel chacun est bien obligé de se soumettre; ou de s'accommoder. Car, si la transition économique est achevée, évoquer la chute du régime reste un pari audacieux.Philippe Papin et Laurent Passicousset arpentent le Vietnam depuis vingt ans. Au gré des rencontres, des témoignages et des confidences, ils montrent la vie quotidienne de toutes les strates de la société, où « un vrai mouvement de réprobation se fait jour qui, sur sa marge, tourne à la dissidence, aujourd'hui sévèrement réprimée ».