share_book
Envoyer cet article par e-mail

La nuit nous a surpris

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La nuit nous a surpris

La nuit nous a surpris

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La nuit nous a surpris"

Présentation de La nuit nous a surpris

Il n'y a qu'un temps heureux dans ce récit. C'est l'ouverture du roman. Un enfant fête en 1972 ses cinq ans dans l'insouciance juvénile au plus près de la chaleur maternelle. Ensuite, le récit autobiographique de Kien Nguyen se transforme en cauchemar éveillé. Quand on est un enfant né de la liaison coupable d'un soldat américain et d'une jeune femme vietnamienne, il n'y pas de place pour l'insouciance et le repos. Partout, toujours, Kien lit dans le regard des autres sa différence inscrite génétiquement dans son être. Avec l'arrivée des troupes communistes à Saigon, la situation devient impossible : il faut se cacher et fuir sous peine d'être emprisonné et torturé sur le champ. La confession autobiographique de Kien Nguyen nous touche au cœur sans avoir à forcer les effets de pathos dramatique. Le récit fleuve de cet enfant livré à lui-même narre les errances et les souffrances d'un exilé perpétuel. La prédiction de sa mère qui lui confie qu'il grandira "comme du riz sauvage, rejeté en marge d'une société sans pitié " se confirme à chaque page. Le témoignage que l'auteur a su tirer de son expérience douloureuse de la marginalité et sa transposition réussie en matière romanesque font de ce livre une œuvre singulière et émouvante. --Denis Gombert

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 396  pages
  • Dimensions :  2.6cmx15.0cmx22.2cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Denoel Paru le
  • Collection : Grand Public
  • ISBN :  2207251454
  • EAN13 :  9782207251454
  • Classe Dewey :  973.049592
  • Langue : Français

D'autres livres de Kien Nguyen

Le brodeur de Huê

Indochine, 1916. Sur la Rivière des Parfums glisse une jonque écarlate. A bord, Ven, rêveuse, attend son promis. Et découvre, abasourdie, qu'il s'agit d'un garçon de sept ans. Servante plutôt que femme, mère plutôt qu'amante, Ven n'en épousera pas moins le tumultueux destin du jeune Dan. El...

Voir tous les livres de Kien Nguyen

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La nuit nous a surpris

Il n'y a qu'un temps heureux dans ce récit. C'est l'ouverture du roman. Un enfant fête en 1972 ses cinq ans dans l'insouciance juvénile au plus près de la chaleur maternelle. Ensuite, le récit autobiographique de Kien Nguyen se transforme en cauchemar éveillé. Quand on est un enfant né de la liaison coupable d'un soldat américain et d'une jeune femme vietnamienne, il n'y pas de place pour l'insouciance et le repos. Partout, toujours, Kien lit dans le regard des autres sa différence inscrite génétiquement dans son être. Avec l'arrivée des troupes communistes à Saigon, la situation devient impossible : il faut se cacher et fuir sous peine d'être emprisonné et torturé sur le champ. La confession autobiographique de Kien Nguyen nous touche au cœur sans avoir à forcer les effets de pathos dramatique. Le récit fleuve de cet enfant livré à lui-même narre les errances et les souffrances d'un exilé perpétuel. La prédiction de sa mère qui lui confie qu'il grandira "comme du riz sauvage, rejeté en marge d'une société sans pitié " se confirme à chaque page. Le témoignage que l'auteur a su tirer de son expérience douloureuse de la marginalité et sa transposition réussie en matière romanesque font de ce livre une œuvre singulière et émouvante. --Denis Gombert