share_book
Envoyer cet article par e-mail

La seconde guerre mondiale en Europe

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La seconde guerre mondiale en Europe

La seconde guerre mondiale en Europe

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La seconde guerre mondiale en Europe"

Présentation de La seconde guerre mondiale en Europe

L'histoire de la Seconde Guerre mondiale est marquée, dans la plupart des pays du monde, par un ethnocentrisme en général proportionné à la nature et à l'intensité de leur participation au conflit. En ce qui concerne la France, un tropisme particulier veut que son histoire de la Seconde Guerre mondiale soit d'abord une histoire politique. L'effondrement militaire et national de 1940, la fin de la IIIe République, l'État français de Vichy, la Résistance, la déportation, le STO, le général de Gaulle, la France libre... en constituent la toile de fond. L'histoire militaire se concentre - se limite - le plus souvent à la "drôle de guerre" et à l'"étrange défaite" avant de porter son regard sur les Forces françaises libres, le serment de Koufra, la 2e DB de Leclerc, la 1re armée de De Lattre, ou encore le corps expéditionnaire du maréchal Juin en Italie, pour l'essentiel. Il en va de même à Londres où furent privilégiées la bataille d'Angleterre et celle de l'Atlantique, El Alamein et Arnhem. À Washington, c'est le balancement des forces entre l'Atlantique et le Pacifique, ou encore Overlord et Midway, qui furent d'abord largement étudiés. À Moscou enfin, la Grande Guerre patriotique exprime, par son seul nom, la volonté inébranlable du peuple russe de résister à un envahisseur qui souhaite son asservissement, voire son anéantissement. Cette situation générale rend le livre de Charles Messenger d'autant plus intéressant que son auteur, se situe a priori aux antipodes de la vision française de la guerre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 221  pages
  • Dimensions :  2.6cmx20.2cmx26.2cm
  • Poids : 1038.7g
  • Editeur :   Autrement Paru le
  • Collection : Atlas des guerres
  • ISBN :  2862609870
  • EAN13 :  9782862609874
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La seconde guerre mondiale en Europe

L'histoire de la Seconde Guerre mondiale est marquée, dans la plupart des pays du monde, par un ethnocentrisme en général proportionné à la nature et à l'intensité de leur participation au conflit. En ce qui concerne la France, un tropisme particulier veut que son histoire de la Seconde Guerre mondiale soit d'abord une histoire politique. L'effondrement militaire et national de 1940, la fin de la IIIe République, l'État français de Vichy, la Résistance, la déportation, le STO, le général de Gaulle, la France libre... en constituent la toile de fond. L'histoire militaire se concentre - se limite - le plus souvent à la "drôle de guerre" et à l'"étrange défaite" avant de porter son regard sur les Forces françaises libres, le serment de Koufra, la 2e DB de Leclerc, la 1re armée de De Lattre, ou encore le corps expéditionnaire du maréchal Juin en Italie, pour l'essentiel. Il en va de même à Londres où furent privilégiées la bataille d'Angleterre et celle de l'Atlantique, El Alamein et Arnhem. À Washington, c'est le balancement des forces entre l'Atlantique et le Pacifique, ou encore Overlord et Midway, qui furent d'abord largement étudiés. À Moscou enfin, la Grande Guerre patriotique exprime, par son seul nom, la volonté inébranlable du peuple russe de résister à un envahisseur qui souhaite son asservissement, voire son anéantissement. Cette situation générale rend le livre de Charles Messenger d'autant plus intéressant que son auteur, se situe a priori aux antipodes de la vision française de la guerre.