share_book
Envoyer cet article par e-mail

Morts pour la France

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Morts pour la France

Morts pour la France

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Morts pour la France "

Présentation de Morts pour la France

" L'argent ne permet pas tout ici ! Ni tripot, ni vulgarité. On est entre soi. On se retrouve comme à la buvette de la Chambre ou au restaurant du Sénat. C'est cela, Paris, l'Europe, mon cher... Mais ne l'écrivez pas dans votre Washington Times : chez vous, on appellerait ça la décadence. Moi, je dis : civilisation ! " 17 janvier 1913. Raymond Poincaré, tout juste élu à la présidence de la République, entraîne la France dans un conflit mondial. John Christopher Finlay est reporter pour le Washington limes, envoyé permanent en France. Il a ainsi accès aux innombrables dîners parisiens où les filles sont faciles et où le champagne coule à flots, et se trouve confronté à la pensée des intellectuels de l'époque. Finlay voyage dans cette Europe embrasée et témoigne, dans ses chroniques, de la folie des hommes. Entre mondanités et monstruosités, de la Russie à l'Italie, il ne sait plus que penser de ce vieux continent. D'autant que sa rencontre avec Rosa di Bellagio, comtesse italienne révolutionnaire, ne lui facilite pas la tâche...

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 412  pages
  • Dimensions :  2.4cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 861.8g
  • Editeur :   J'ai Lu Paru le
  • Collection : J'ai lu Roman
  • ISBN :  2290340731
  • EAN13 :  9782290340738
  • Classe Dewey :  800
  • Langue : Français

D'autres livres de Max Gallo

L'empire, Tome 2

1900. Alexandre Kerner est journaliste. Il est le fils du directeur de la Compagnie française de commerce et de navigation, personnage important de la politique coloniale. Mais plutôt que d'écouter son père, il préfère rechercher la vérité sur les colonies à la source : il voyage donc et [....

Prix : 86 DH
L'âme de la France

Cette terre, nos ancêtres l'ont habitée, façonnée, transformée, génération après génération, des chasseurs-cueilleurs de l'ère préhistorique aux sans-culottes de la Révolution. Max Gallo retrace la fresque de l'ancienne France, brossant le portrait de ceux, grands rois ou humbles ...

Prix : 95 DH

L'âme de la France

Reprenant la célèbre phrase du général de Gaulle, Max Gallo continue son exploration de l'âme française à travers les événements, glorieux ou sanglants, de son histoire, pour mieux expliquer nos temps contemporains. Les XIXe et XXe siècles comptent de bien sombres épisodes : la [....]...

Prix : 88 DH
Les Romains, Tome 2

Spartacus : ce nom a traversé les millénaires. Max Gallo le fait vivre à nouveau en suivant le destin de ce Thrace qui refuse la domination romaine. Elle le réduit en esclavage et fait de lui un gladiateur. Il s'enfuit avec quelques compagnons voués comme lui à la mort dans les arènes. Sparta...

Prix : 100 DH

Voir tous les livres de Max Gallo

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Morts pour la France

" L'argent ne permet pas tout ici ! Ni tripot, ni vulgarité. On est entre soi. On se retrouve comme à la buvette de la Chambre ou au restaurant du Sénat. C'est cela, Paris, l'Europe, mon cher... Mais ne l'écrivez pas dans votre Washington Times : chez vous, on appellerait ça la décadence. Moi, je dis : civilisation ! " 17 janvier 1913. Raymond Poincaré, tout juste élu à la présidence de la République, entraîne la France dans un conflit mondial. John Christopher Finlay est reporter pour le Washington limes, envoyé permanent en France. Il a ainsi accès aux innombrables dîners parisiens où les filles sont faciles et où le champagne coule à flots, et se trouve confronté à la pensée des intellectuels de l'époque. Finlay voyage dans cette Europe embrasée et témoigne, dans ses chroniques, de la folie des hommes. Entre mondanités et monstruosités, de la Russie à l'Italie, il ne sait plus que penser de ce vieux continent. D'autant que sa rencontre avec Rosa di Bellagio, comtesse italienne révolutionnaire, ne lui facilite pas la tâche...