share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ils attendaient l'aurore

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ils attendaient l'aurore

Ils attendaient l'aurore

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ils attendaient l'aurore"

Présentation de Ils attendaient l'aurore

En cet hiver 1940, les Allemands occupent Paris. Trois amis, Jean, Albert et René partagent un goût commun pour la natation et la même inquiétude devant un avenir qui s'annonce très sombre. Le 11 Novembre, sans trop réfléchir, Jean participe à une manifestation anti-allemande organisée autour de l'Arc de Triomphe. Pris à parti pas la police, il blesse un gendarme en voulant s'enfuir, lui laissant entre les mains son veston et ses papiers. Désormais, c'est un fugitif qui n'a d'autre choix que de se tourner vers une jeune journaliste américaine rencontrée peu avant, qui le conduit dans une maison de couture dirigée par une femme étonnante : Claire Diamond. Bien qu'elle habille les compagnes de tous les Allemands influents de Paris, Jean va vite comprendre que Claire joue un rôle dans la Résistance qui est en train de naître. C'est elle qui va lui permettre de rejoindre ces réseaux vers lesquels il se sent si naturellement attiré. Albert, lui, a choisi la Collaboration. Il n'hésite pas une seconde à infiltrer les cercles étudiants et dénonce tous les rebelles à la propagande nazie. Sous pseudonyme, il collabore activement aux journaux les plus virulents, tels Je suis partout ou La Gerbe. Quant à René, trop préoccupé de son plaisir personnel, des femmes et de la belle vie, il ne choisi aucun des deux camps. Il se retrouvera pourtant enrôlé de force dans le STO et souffrira de mille morts au fin fond de l'Allemagne. A travers trois destins, Claude Michelet retrace avec la rigueur de l'historien et le souffle épique du romancier toutes les facettes de cette époque dramatique où une infime poignée d'hommes et de femmes ont su redonner à la France sa grandeur et son honneur. C'est aussi, en filigrane, l'hommage de Claude Michelet à son père, le grand patriote et résistant que fut Edmond Michelet.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 312  pages
  • Dimensions :  2.8cmx15.0cmx23.2cm
  • Poids : 521.6g
  • Editeur :   Robert Laffont Paru le
  • Collection : ROMAN
  • ISBN :  2221125681
  • EAN13 :  9782221125687
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Claude Michelet

Des grives aux loups

Saint-Libéral est un petit bourg de Corrèze, tout proche de la Dordogne, pays d'élevage et de polyculture. Avec dix hectares et dix vaches, on y est un homme respecté comme Jean-Edouard Vialhe, qui règne en maître sur son domaine et sa famille : sa femme et leurs trois enfants, [....]...

En attendant minuit

Tel un tocsin, vingt-deux heures sonnent au clocher de Costes-Blanc, village perdu de Corrèze, en ce mercredi de décembre 1916. A la ferme des Combettes, Marthe sait qu'il est inutile d'aller se coucher, que le sommeil ne la gagnera pas avant longtemps. Il se fera attendre, comme chaque soir [....

Prix : 76 DH

La Terre des Vialhe, tome 4

Un village fantôme... Voilà ce qu'est devenu Saint-Libéral. La fermeture de l'auberge, dernier souffle de vie du petit bourg corrézien, vient de lui porter le coup de grâce. Pourtant, les Vialhe sont toujours là. Mathilde, l'aïeule de 87 ans, qui veille sur les êtres qui lui sont chers, [...

Des grives aux loups, Tome 3

1974... Saint - Libéral ne compte, plus que trois cent quatre habitants. Pierre-Edouard - le doyen - se désole. La population vieillit, le village se meurt. Jacques Vialhe s'échine sur l'exploitation familiale. Dominique, son fils, ingénieur agronome en Afrique, ne parle pas de prendre la [.....

Voir tous les livres de Claude Michelet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Présentation de Ils attendaient l'aurore

En cet hiver 1940, les Allemands occupent Paris. Trois amis, Jean, Albert et René partagent un goût commun pour la natation et la même inquiétude devant un avenir qui s’annonce très sombre. Le 11 Novembre, sans trop réfléchir, Jean participe à une manifestation anti-allemande organisée autour de l’Arc de Triomphe. Pris à parti pas la police, il blesse un gendarme en voulant s’enfuir, lui laissant entre les mains son veston et ses papiers. Désormais, c'est un fugitif qui n'a d'autre choix que de se tourner vers une jeune journaliste américaine rencontrée peu avant, qui le conduit dans une maison de couture dirigée par une femme étonnante : Claire Diamond. Bien qu’elle habille les compagnes de tous les Allemands influents de Paris, Jean va vite comprendre que Claire joue un rôle dans la Résistance qui est en train de naître. C’est elle qui va lui permettre de rejoindre ces réseaux vers lesquels il se sent si naturellement attiré. Albert, lui, a choisi la Collaboration. Il n’hésite pas une seconde à infiltrer les cercles étudiants et dénonce tous les rebelles à la propagande nazie. Sous pseudonyme, il collabore activement aux journaux les plus virulents, tels Je suis partout ou La Gerbe. Quant à René, trop préoccupé de son plaisir personnel, des femmes et de la belle vie, il ne choisi aucun des deux camps. Il se retrouvera pourtant enrôlé de force dans le STO et souffrira de mille morts au fin fond de l’Allemagne. A travers trois destins, Claude Michelet retrace avec la rigueur de l’historien et le souffle épique du romancier toutes les facettes de cette époque dramatique où une infime poignée d’hommes et de femmes ont su redonner à la France sa grandeur et son honneur. C’est aussi, en filigrane, l’hommage de Claude Michelet à son père, le grand patriote et résistant que fut Edmond Michelet.