share_book
Envoyer cet article par e-mail

Vatican S.A

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Vatican S.A

Vatican S.A

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Vatican S.A "

Présentation de Vatican S.A

Ce livre a été une bombe en Italie et en Allemagne. 27 semaines en tête des ventes italiennes et 12 semaines dans les 10 meilleures ventes allemandes. Après la faillite de la banque Ambrosiano dans les années 80. le Vatican pensait en avoir fini avec les scandales financiers. Ce n'était qu'un voeu pieux. En 2003, le journaliste Gianluigi Nuzzi a eu accès à des archives inédites, riches de milliers de documents (lettres, rapports, bilans, procès-verbaux, virements bancaires) conservés au secret jusqu'à sa mort par un personnage-clé de la banque du Vatican. S'appuyant sur ces archives, ce livre révèle un nouveau scandale, dont la cheville ouvrière fut un autre prélat. Celui-ci avait créé, à l'intérieur de l'IOR - la Fameuse banque du Vatican - et avec de nombreuses complicités, un réseau parallèle de comptes affectés à des fondations ou à des associations de bienfaisance fictives, qui en réalité cachaient les noms de banquiers, d'entrepreneurs, de promoteurs immobiliers, de mafieux et d'hommes politiques de premier plan comme Giulio Andreotti. Ont transité sur ces comptes des centaines de millions d'euros, de l'argent " sale ", comme le méga pot-de-yin de l'affaire Enimont révélé par l'opération Mains Propres, mais aussi de l'argent " propre " comme les dons de milliers de fidèles du monde entier. Il s'agissait là d'un véritable système offshore, une officine de recyclage utilisée également par la Mafia pour ses "affaires" industrielles, financières et politiques, dans la discrétion et l'anonymat le plus complet. Un paradis fiscal sous le contrôle exclusif de l'Etat du Vatican. Le tout au nom de Dieu. Un document inouï où s'entremêlent - comme dans les meilleurs romans policiers - religion, politique et Mafia, avec suicides, pendaisons et empoisonnement à la clé.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 304  pages
  • Dimensions :  2.8cmx15.0cmx22.0cm
  • Poids : 358.3g
  • Editeur :   Hugo Et Compagnie Paru le
  • ISBN :  2755606991
  • EAN13 :  9782755606997
  • Classe Dewey :  944.08
  • Langue : Français

D'autres livres de Gianluigi Nuzzi

Sa Sainteté

Alors que la morale catholique devrait être le socle du Vatican, Gianluigi Nuzzi révèle, à travers des documents secrets et inédits, la face cachée de l'État papal. Tractations politiques et financières, luttes d'influence, mensonges et trahisons, affaires de mœurs, la religion se retrouve ...

Voir tous les livres de Gianluigi Nuzzi

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Vatican S.A

Ce livre a été une bombe en Italie et en Allemagne. 27 semaines en tête des ventes italiennes et 12 semaines dans les 10 meilleures ventes allemandes. Après la faillite de la banque Ambrosiano dans les années 80. le Vatican pensait en avoir fini avec les scandales financiers. Ce n'était qu'un voeu pieux. En 2003, le journaliste Gianluigi Nuzzi a eu accès à des archives inédites, riches de milliers de documents (lettres, rapports, bilans, procès-verbaux, virements bancaires) conservés au secret jusqu'à sa mort par un personnage-clé de la banque du Vatican. S'appuyant sur ces archives, ce livre révèle un nouveau scandale, dont la cheville ouvrière fut un autre prélat. Celui-ci avait créé, à l'intérieur de l'IOR - la Fameuse banque du Vatican - et avec de nombreuses complicités, un réseau parallèle de comptes affectés à des fondations ou à des associations de bienfaisance fictives, qui en réalité cachaient les noms de banquiers, d'entrepreneurs, de promoteurs immobiliers, de mafieux et d'hommes politiques de premier plan comme Giulio Andreotti. Ont transité sur ces comptes des centaines de millions d'euros, de l'argent " sale ", comme le méga pot-de-yin de l'affaire Enimont révélé par l'opération Mains Propres, mais aussi de l'argent " propre " comme les dons de milliers de fidèles du monde entier. Il s'agissait là d'un véritable système offshore, une officine de recyclage utilisée également par la Mafia pour ses "affaires" industrielles, financières et politiques, dans la discrétion et l'anonymat le plus complet. Un paradis fiscal sous le contrôle exclusif de l'Etat du Vatican. Le tout au nom de Dieu. Un document inouï où s'entremêlent - comme dans les meilleurs romans policiers - religion, politique et Mafia, avec suicides, pendaisons et empoisonnement à la clé.