share_book
Envoyer cet article par e-mail

France "virile"

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
France "virile"

France "virile"

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "France "virile" "

Présentation de France "virile"

« La France sera virile ou morte », a-t-on dit en 1944. Virile, elle le fut, et les tontes des femmes accusées de collaboration en témoignent… Sur cet épisode de notre histoire qui, aujourd'hui encore, continue de susciter un malaise, on croyait tout savoir : ayant couché avec l'ennemi, des femmes avaient été violemment punies, dans un très court laps de temps, par des foules vengeresses et des résistants de la dernière heure. Ce livre révèle pourtant que la moitié seulement de ces femmes avaient eu des relations sexuelles avec les Allemands ; que les tontes n'eurent rien d'éphémère, puisqu'elles s'étalèrent de 1943 à 1946, deux dates qui montrent que, parmi les tondeurs, il y eut aussi des résistants ; que les autorités, après la Libération, « couvrirent » cette pratique ; et que 20 000 personnes environ furent touchées, de tous âges et de toutes professions, dans la France entière. Que s'est-il réellement passé ? Pourquoi des femmes ? Et quel sens donner à cet événement au jour du 60e anniversaire du débarquement et de la Libération ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 422  pages
  • Dimensions :  2.0cmx11.0cmx17.0cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Payot Paru le
  • Collection : Petite bibliothèque
  • ISBN :  2228898570
  • EAN13 :  9782228898577
  • Classe Dewey :  944.082
  • Langue : Français

D'autres livres de Fabrice Virgili

La garçonne et l'assassin. Histoire de Louise et Paul, déserteur et travesti...

Paris, 1911. Paul Grappe et Louise Landy s’aiment et se marient. Survient la guerre. Paul déserte, se travestit en femme et, pendant dix ans, aux yeux de tous, vit avec Louise sous l’identité de Suzanne Landgard, entraîne son épouse dans de sordides jeux sexuels, et acquiert même une [.....

Naître ennemi : Les enfants de couples franco-allemands nés pendant la Seconde Guerre mondiale

Entre 1941 et 1949, des dizaines de milliers d'enfants sont nés, en France, de père allemand soldat puis prisonnier de guerre, ou en Allemagne, de père français prisonnier puis soldat de la zone française d'occupation. Des enfants nés ennemis. Dire l'histoire de ces pères, de ces mères et de...

Voir tous les livres de Fabrice Virgili

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de France "virile"

« La France sera virile ou morte », a-t-on dit en 1944. Virile, elle le fut, et les tontes des femmes accusées de collaboration en témoignent… Sur cet épisode de notre histoire qui, aujourd’hui encore, continue de susciter un malaise, on croyait tout savoir : ayant couché avec l’ennemi, des femmes avaient été violemment punies, dans un très court laps de temps, par des foules vengeresses et des résistants de la dernière heure. Ce livre révèle pourtant que la moitié seulement de ces femmes avaient eu des relations sexuelles avec les Allemands ; que les tontes n’eurent rien d’éphémère, puisqu’elles s’étalèrent de 1943 à 1946, deux dates qui montrent que, parmi les tondeurs, il y eut aussi des résistants ; que les autorités, après la Libération, « couvrirent » cette pratique ; et que 20 000 personnes environ furent touchées, de tous âges et de toutes professions, dans la France entière. Que s’est-il réellement passé ? Pourquoi des femmes ? Et quel sens donner à cet événement au jour du 60e anniversaire du débarquement et de la Libération ?