share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le dossier Saragosse. Martin Bormann et Gestapo-Müller après 1945

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le dossier Saragosse. Martin Bormann et Gestapo-Müller après 1945

Le dossier Saragosse. Martin Bormann et Gestapo-Müller après 1945

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le dossier Saragosse. Martin Bormann et Gestapo-Müller après 1945"

Présentation de Le dossier Saragosse. Martin Bormann et Gestapo-Müller après 1945

Qui a protégé Gestapo-Müller, le chef de la police secrète nazie de 1933 à 1945, alors qu'il figurait en tête des listes de criminels de guerreà Nuremberg ? Car il n'est pas mort dans les ruines de Berlin lors de la défaite du Grand Reich...Saviez-vous qu'un général du NKVD, qui fut ministre de la Sécurité de l'URSS auprès de Staline, "traitait" du cas Müller jusqu'en 1951 ? Saviez-vous qu'une autre tête de liste à Nuremberg, Martin Bormann, l'éminence grise de Hitler, a été lui aussi mystérieusement protégé après la guerre ?Saviez-vous qu'un réseau secret pourvu de moyens radio a fonctionné jusqu'en 1948 entre la Bavière et l'Espagne, et qu'en France, à Montpellier, Tarbes, Pau, des Français obéissaient à son chef d'orchestre, Martin Bormann ? Officier de renseignement, l'auteur de cet ouvrageest le seul spécialiste à l'avoir rencontré en 1949,lorsque Bormann s'exilait définitivement en Amérique du Sud, où il est mort en 1959. Mais, pour éviter toute controverse, l'auteur s'efface ici derrière les archives inédites américaines, soviétiques, est-allemandes (de la Stasi), tchèques, et derrière les confidences de plusieurs dirigeants des services d'espionnage de Berlin à Prague, de Prague à Varsovie, Bruxelles, Buenos-Aires, après avoir longuement enquêté en Europe centrale, Espagne, Amérique du Sud, et plongé dans les secrets de l'Europe occupée par l'Union soviétique.Grand reporter, Jon Swain écrivait en 1996 dans le Sunday Times, au vu des archives de l'auteur, qu'elles surprendraient bien du monde s'il les publiait. Déjà, en 1995, le magazine allemand Focus le citait en référence à propos de Mülleret de son véritable passé. Ainsi va l'Histoire réelle, en parallèle à l'Histoire officielle.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 262  pages
  • Dimensions :  2.0cmx15.0cmx20.2cm
  • Poids : 521.6g
  • Editeur :   Lavauzelle-Graphic Editions Paru le
  • Collection : Renseignement & Guerre Secrète
  • ISBN :  2702505783
  • EAN13 :  9782702505786
  • Classe Dewey :  943
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre de Villemarest

Complicités et financements soviéto-nazis

Les preuves indiscutables qu une certaine «fraternité » internationale a financé à la fois la révolution bolchevique, et assuré jusqu en 1990 la survie de l URSS, et le nazisme ; que pendant la guerre 1939-1945, des banques et firmes mondialement connues coopéraient avec l Allemagne en guerr...

Voir tous les livres de Pierre de Villemarest

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le dossier Saragosse. Martin Bormann et Gestapo-Müller après 1945

Qui a protégé Gestapo-Müller, le chef de la police secrète nazie de 1933 à 1945, alors qu'il figurait en tête des listes de criminels de guerreà Nuremberg ? Car il n'est pas mort dans les ruines de Berlin lors de la défaite du Grand Reich...Saviez-vous qu'un général du NKVD, qui fut ministre de la Sécurité de l'URSS auprès de Staline, "traitait" du cas Müller jusqu'en 1951 ? Saviez-vous qu'une autre tête de liste à Nuremberg, Martin Bormann, l'éminence grise de Hitler, a été lui aussi mystérieusement protégé après la guerre ?Saviez-vous qu'un réseau secret pourvu de moyens radio a fonctionné jusqu'en 1948 entre la Bavière et l'Espagne, et qu'en France, à Montpellier, Tarbes, Pau, des Français obéissaient à son chef d'orchestre, Martin Bormann ? Officier de renseignement, l'auteur de cet ouvrageest le seul spécialiste à l'avoir rencontré en 1949,lorsque Bormann s'exilait définitivement en Amérique du Sud, où il est mort en 1959. Mais, pour éviter toute controverse, l'auteur s'efface ici derrière les archives inédites américaines, soviétiques, est-allemandes (de la Stasi), tchèques, et derrière les confidences de plusieurs dirigeants des services d'espionnage de Berlin à Prague, de Prague à Varsovie, Bruxelles, Buenos-Aires, après avoir longuement enquêté en Europe centrale, Espagne, Amérique du Sud, et plongé dans les secrets de l'Europe occupée par l'Union soviétique.Grand reporter, Jon Swain écrivait en 1996 dans le Sunday Times, au vu des archives de l'auteur, qu'elles surprendraient bien du monde s'il les publiait. Déjà, en 1995, le magazine allemand Focus le citait en référence à propos de Mülleret de son véritable passé. Ainsi va l'Histoire réelle, en parallèle à l'Histoire officielle.