share_book
Envoyer cet article par e-mail

Foch

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Foch

Foch

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Foch"

Présentation de Foch

Qui incarne mieux la victoire de 1918 que le maréchal Ferdinand Foch (1851-1929) ? Adulé de son vivant, il reçut des funérailles nationales dignes de celles de Victor Hugo avant de devenir, dans la conscience collective, l'égal d'une Jeanne d'Arc, d'un Turenne et même, pour certains, d'un Bonaparte. La postérité a sculpté le buste impressionnant d'un général sûr de lui, de ses théories et de son commandement, renversant le cours des batailles auxquelles il prenait part. Mais qui était le " vrai " Foch. Avec son souci habituel de la documentation et l'aide de nouvelles archives, françaises ou étrangères, l'auteur a repris l'une après l'autre chacune des étapes de la carrière du maréchal en tentant de démêler le mythe de la réalité. De ce long et passionnant travail ressort un portrait beaucoup plus balancé. C'est ainsi que les enseignements de Foch à l'Ecole de guerre apparaissent avoir programmé les revers de 1914 plus que prévu la victoire de 1918. Sa conduite de la bataille, ses échecs durant les trois premières années et le limogeage qui s'ensuivit prennent une autre résonance, tout comme son retour en grâce et sa nomination au commandement suprême en 1918. Mais isoler ses erreurs permet aussi de mettre en relief sa formidable contribution. Fédérateur, clairvoyant et inspirant, Foch, à lui seul, a semblé porter quatre ans durant l'espoir inextinguible de la victoire. Jean-Christophe Notin analyse également de manière inédite et approfondie l'influence exercée par le maréchal, pendant mais aussi après la conférence de la Paix. La statue de Foch en sort rénovée et se pare enfin de couleurs qui lui rendent sa vraie et grande valeur

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 638  pages
  • Dimensions :  3.4cmx15.4cmx23.8cm
  • Poids : 979.8g
  • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
  • ISBN :  2262023573
  • EAN13 :  9782262023577
  • Classe Dewey :  944
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Christophe Notin

La Guerre de l'ombre des Français en Afghanistan

      Officiellement, la France n’est pas en guerre en Afghanistan.      Officieusement, c’est une autre histoire commencée il y a plus de trente ans : par deux fois, des Français sont venus aider au renversement d’un régime et à l’installation d’un autre.      Les [....

Leclerc

Leclerc, c'est un parcours, un destin et une légende. Jean-Christophe Notin est parti sur ses traces. Au lieu de l'image d'Epinal du génie ou du visionnaire, l'action du général en Afrique prend plus d'ampleur, son commandement de la 2e division blindée apparaît dans toute sa complexité, [...

La campagne d'Italie 1943-1945

Entre 1943 et 1945, 10 000 soldats français ont mené en Italie des combats parmi les plus violents de toute la Seconde Guerre, couronnés par une victoire quatre ans après la débâcle. Nourri d'archives françaises ou américaines et de multiples témoignages, ce livre retrace la vie [....]...

Le général Saint-Hillier : De Bir Hakeim au putsch d'Alger

Homme de tous les combats auprès de De Gaulle, Saint-Hillier livre, à travers ses carnets inédits et ses archives personnelles en-fin révélés, l'histoire sans fard de la France libre à l'Indochine et l'Algérie. Bernard Saint-Hillier (1911-2004) ne fut pas le combattant le plus célèbre de l...

Voir tous les livres de Jean-Christophe Notin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Foch

Qui incarne mieux la victoire de 1918 que le maréchal Ferdinand Foch (1851-1929) ? Adulé de son vivant, il reçut des funérailles nationales dignes de celles de Victor Hugo avant de devenir, dans la conscience collective, l'égal d'une Jeanne d'Arc, d'un Turenne et même, pour certains, d'un Bonaparte. La postérité a sculpté le buste impressionnant d'un général sûr de lui, de ses théories et de son commandement, renversant le cours des batailles auxquelles il prenait part. Mais qui était le " vrai " Foch. Avec son souci habituel de la documentation et l'aide de nouvelles archives, françaises ou étrangères, l'auteur a repris l'une après l'autre chacune des étapes de la carrière du maréchal en tentant de démêler le mythe de la réalité. De ce long et passionnant travail ressort un portrait beaucoup plus balancé. C'est ainsi que les enseignements de Foch à l'Ecole de guerre apparaissent avoir programmé les revers de 1914 plus que prévu la victoire de 1918. Sa conduite de la bataille, ses échecs durant les trois premières années et le limogeage qui s'ensuivit prennent une autre résonance, tout comme son retour en grâce et sa nomination au commandement suprême en 1918. Mais isoler ses erreurs permet aussi de mettre en relief sa formidable contribution. Fédérateur, clairvoyant et inspirant, Foch, à lui seul, a semblé porter quatre ans durant l'espoir inextinguible de la victoire. Jean-Christophe Notin analyse également de manière inédite et approfondie l'influence exercée par le maréchal, pendant mais aussi après la conférence de la Paix. La statue de Foch en sort rénovée et se pare enfin de couleurs qui lui rendent sa vraie et grande valeur