share_book
Envoyer cet article par e-mail

Henri III, roi shakespearien

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Henri III, roi shakespearien

Henri III, roi shakespearien

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Henri III, roi shakespearien"

    Présentation de Henri III, roi shakespearien

    L?image que Pierre Chevalier donne d?Henri III à partir de nombreux travaux récents est bien différente de celle d?un prince débauché totalement absorbé par ses plaisirs qu?ont transmise ses contemporains et que la postérité a acceptée les yeux fermés. Ainsi, plutôt que d?homosexualité, il faut parler à son sujet d?une tendance au transsexualisme pour rendre compte de son goût des toilettes extravagantes. Quant au rôle des fameux « mignons » au demeurant coureurs de jupons impénitents , il s?explique par l?isolement politique du roi et la nécessité de disposer d?hommes sûrs qui lui servissent de boucliers contre les Grands. Enfin, peu de souverains ont autant que lui eu le souci de leur royaume, comme en témoignent les multiples et excellentes réformes qu?il entreprit.Le malheur de ce « très bon prince », comme le dit le chroniqueur Pierre de l?Estoile, ne fut-il pas, en définitive, de n?avoir pas « rencontré un bon siècle » ?Professeur émérite à l?université de Paris XII, spécialiste d?histoire religieuse et de la Franc-Maçonnerie, Pierre Chevalier a publié, outre des travaux d?érudition, une Histoire de la Franc-Maçonnerie française (3 vol.), une biographie de Louis XIII (Grand prix Gobert de l?Académie française) et La Séparation de l?Eglise et de l?Ecole.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 751  pages
    • Dimensions :  4.4cmx14.4cmx21.6cm
    • Poids : 920.8g
    • Editeur :   Fayard Paru le
    • ISBN :  221301583X
    • EAN13 :  9782213015835
    • Classe Dewey :  B
    • Langue : Français

    D'autres livres de Pierre Chevallier

    Louis XIII, Roi cornélien

    Revers du louis d'argent de Louis XIII (1643). Suivant l'usage médiéval, il était fait référence à Dieu, d'où l'inscription: Sit nomen Domini benedictum (Que le nom du Seigneur soit béni). Collection particulière. (Photo F. Chevallier.)...

    Voir tous les livres de Pierre Chevallier

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Présentation de Henri III, roi shakespearien

    L?image que Pierre Chevalier donne d?Henri III à partir de nombreux travaux récents est bien différente de celle d?un prince débauché totalement absorbé par ses plaisirs qu?ont transmise ses contemporains et que la postérité a acceptée les yeux fermés. Ainsi, plutôt que d?homosexualité, il faut parler à son sujet d?une tendance au transsexualisme pour rendre compte de son goût des toilettes extravagantes. Quant au rôle des fameux « mignons » au demeurant coureurs de jupons impénitents , il s?explique par l?isolement politique du roi et la nécessité de disposer d?hommes sûrs qui lui servissent de boucliers contre les Grands. Enfin, peu de souverains ont autant que lui eu le souci de leur royaume, comme en témoignent les multiples et excellentes réformes qu?il entreprit.Le malheur de ce « très bon prince », comme le dit le chroniqueur Pierre de l?Estoile, ne fut-il pas, en définitive, de n?avoir pas « rencontré un bon siècle » ?Professeur émérite à l?université de Paris XII, spécialiste d?histoire religieuse et de la Franc-Maçonnerie, Pierre Chevalier a publié, outre des travaux d?érudition, une Histoire de la Franc-Maçonnerie française (3 vol.), une biographie de Louis XIII (Grand prix Gobert de l?Académie française) et La Séparation de l?Eglise et de l?Ecole.