share_book
Envoyer cet article par e-mail

Faire l'amour

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Faire l'amour

Faire l'amour

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Faire l'amour"

Présentation de Faire l'amour

Lorsqu'il y a rupture entre deux êtres, qui se sépare réellement de qui ? Qui souffre le plus ? Celui qui prend la décision ou celui qui la subit ? Si l'on en croit le dernier roman de Jean-Philippe Toussaint, Faire l'amour, celui qui choisit de partir a la plus mauvaise place. Ici, c'est le narrateur qui est à l'initiative de la séparation. Il quitte Marie, une belle femme de la haute couture. Tous les deux sont à Tokyo. Dans un hôtel de luxe, ils vivent leur dernière nuit d'amour. Et il pleut comme il pleuvra sur tout le texte. Comment une dernière nuit d'amour peut-elle se vivre sans mélancolie ? À Marie, il ne reste que la pureté des larmes. Au narrateur, il reste une bouteille d'acide chlorhydrique qu'il promène sur lui, avec lui, qu'il sort de temps à autre pour se rappeler les ravages de la rupture. N'est-ce pas dans ses yeux, dans son propre regard, que cet acide devrait finir ? Une histoire simple. Efficace. Un texte où chacun peut revivre ses derniers moments avec un autre. Faire l'amour est le contraire de son titre, à moins qu'il ne faille l'entendre à l'impératif : faites l'amour ! Quelles que soient les ruptures, continuez à aimer ! Un texte qui bouleverse… --Isabelle Magnien --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 160  pages
  • Dimensions :  1.2cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Les Editions De Minuit Paru le
  • Collection : Double
  • ISBN :  2707320943
  • EAN13 :  9782707320940
  • Classe Dewey :  843.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Philippe Toussaint

La télé nous rend fous !

La télévision est-elle la meilleure ou la pire des choses ? Elle qui, au même moment, diffuse une adaptation théâtrale de qualité et un programme de télé-réalité. Elle qui multiplie les images en direct des quatre coins de la planète, mais oublie de les analyser. Elle qui, en définitive,...

La Salle de bain

Lorsque j'ai commencé à passer mes après-midi dans la salle de bain, je ne comptais pas m'y installer ; non, je coulais là des heures agréables, méditant dans la baignoire avec le sentiment de pertinence miraculeuse que procure la pensée qu'il n'est nul besoin d'exprimer. ...

La Télévision

Le livre raconte l'été à Berlin d'un historien d'art qui se prépare à écrire un essai sur Titien Vecellio et, dans le même temps, décide d'arrêter de regarder la télévision. C'est à la fois une description de son travail au quotidien (petits déjeuners studieux, piscines berlinoises, ...

La Mélancolie de Zidane

Le 9 juillet 2006, Jean-Philippe Toussaint était à Berlin pour assister à la finale de la Coupe du monde, entre la France et l'Italie....

Voir tous les livres de Jean-Philippe Toussaint

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Faire l'amour

Lorsqu'il y a rupture entre deux êtres, qui se sépare réellement de qui ? Qui souffre le plus ? Celui qui prend la décision ou celui qui la subit ? Si l'on en croit le dernier roman de Jean-Philippe Toussaint, Faire l'amour, celui qui choisit de partir a la plus mauvaise place. Ici, c'est le narrateur qui est à l'initiative de la séparation. Il quitte Marie, une belle femme de la haute couture. Tous les deux sont à Tokyo. Dans un hôtel de luxe, ils vivent leur dernière nuit d'amour. Et il pleut comme il pleuvra sur tout le texte. Comment une dernière nuit d'amour peut-elle se vivre sans mélancolie ? À Marie, il ne reste que la pureté des larmes. Au narrateur, il reste une bouteille d'acide chlorhydrique qu'il promène sur lui, avec lui, qu'il sort de temps à autre pour se rappeler les ravages de la rupture. N'est-ce pas dans ses yeux, dans son propre regard, que cet acide devrait finir ? Une histoire simple. Efficace. Un texte où chacun peut revivre ses derniers moments avec un autre. Faire l'amour est le contraire de son titre, à moins qu'il ne faille l'entendre à l'impératif : faites l'amour ! Quelles que soient les ruptures, continuez à aimer ! Un texte qui bouleverse… --Isabelle Magnien --Ce texte fait référence à l’éditionBroché .