share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Marin à l'ancre

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Marin à l'ancre

Le Marin à l'ancre

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Marin à l'ancre"

Présentation de Le Marin à l'ancre

Ça commence par un voyage en Yougoslavie en vue d'un repérage après la lecture d'un roman d'Andrée Chédid… Non, ça commence par une lettre trouvée un jour dans sa boîte : un type handicapé qui lui demande de le faire voyager, lui qui ne peut prendre la vie d'assaut, cloué dans son "char". Il s'appelle Roland et Bernard Giraudeau se prend d'une rude, d'une âpre amitié pour lui, ce "marin à l'ancre", à qui il va faire découvrir les eaux douces et salées du monde entier. Celles d'Amazonie, de Chypre, de Madagascar, de l'Afrique du Sud. Sous forme de lettres ou de carnets de voyages, il raconte le monde vu de ses yeux vus, avec le ton d'une discussion légère entre potes. Et qui dit "potes" dit rigolades et coups de coude – toujours par écrit – pour viser un peu les belles que l'acteur ne manque pas de découvrir dans chaque port, fidèle aux légendes de vieux marins et autres mythes qu'il égrène au fil de sa plume. Outre les rêveries auxquelles il convie Roland et les lecteurs ("Mais les papillons jaunes du fleuve sont des esprits, Roland. Personne au monde n'attrape les esprits."), Giraudeau se dévoile (souvent avec humour), avoue ici son inaptitude au bonheur ou à la patience, confie là son goût pour l'improvisation au théâtre, réfléchit à la misère rencontrée dans ses voyages ("Il faut n'avoir vraiment rien pour savoir ce que c'est de n'avoir rien.") Un portrait de l'acteur en voyageur qui ne laissera indifférent ni ses admirateurs… ni les autres. --Laure Anciel --Ce texte fait référence à l'éditionRelié .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 268  pages
  • Dimensions :  1.8cmx11.0cmx17.8cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points
  • ISBN :  2020564793
  • EAN13 :  9782020564793
  • Classe Dewey :  840.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Bernard Giraudeau

Les dames de nage

Il y a eu Amélie, le premier amour, le premier corps, le premier continent. Le souvenir dérive et s'embourbe, le goût de l'inconnu demeure : les visages croisés de port en port, entre Afrique et Chili, couleurs, parfums des corps frôlés. Quand il rentre à Paris, le marin amoureux des [.......

Les Hommes a Terre

Les hommes à terre sont tous un peu des marins perdus : immobiles, ils voyagent vers d'indicibles aventures. A Ho Chi Minh-ville, Jean-Paul accompagne son père et découvre un inconnu qui n'a pas oublié sa guerre à Saïgon. A Brest, un marin raconte ses voyages à une toute jeune fille mais [...

Cher amour

C'est à madame T., la femme aimée, sublimé mais jamais rencontrée, que s'adressent les lettres réunies dans ce magnifique carne de voyage. De l'Amazonie aux bordels de Manille en passant par les planches de : théâtres parisiens, Bernard Giraudeau arpente le monde et cultive son amour [.......

Le marin à l'ancre

Ça commence par un voyage en Yougoslavie en vue d'un repérage après la lecture d'un roman d'Andrée Chédid… Non, ça commence par une lettre trouvée un jour dans sa boîte : un type handicapé qui lui demande de le faire voyager, lui qui ne peut prendre la vie d'assaut, cloué dans son "char...

Voir tous les livres de Bernard Giraudeau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le Marin à l'ancre

Ça commence par un voyage en Yougoslavie en vue d'un repérage après la lecture d'un roman d'Andrée Chédid… Non, ça commence par une lettre trouvée un jour dans sa boîte : un type handicapé qui lui demande de le faire voyager, lui qui ne peut prendre la vie d'assaut, cloué dans son "char". Il s'appelle Roland et Bernard Giraudeau se prend d'une rude, d'une âpre amitié pour lui, ce "marin à l'ancre", à qui il va faire découvrir les eaux douces et salées du monde entier. Celles d'Amazonie, de Chypre, de Madagascar, de l'Afrique du Sud. Sous forme de lettres ou de carnets de voyages, il raconte le monde vu de ses yeux vus, avec le ton d'une discussion légère entre potes. Et qui dit "potes" dit rigolades et coups de coude – toujours par écrit – pour viser un peu les belles que l'acteur ne manque pas de découvrir dans chaque port, fidèle aux légendes de vieux marins et autres mythes qu'il égrène au fil de sa plume. Outre les rêveries auxquelles il convie Roland et les lecteurs ("Mais les papillons jaunes du fleuve sont des esprits, Roland. Personne au monde n'attrape les esprits."), Giraudeau se dévoile (souvent avec humour), avoue ici son inaptitude au bonheur ou à la patience, confie là son goût pour l'improvisation au théâtre, réfléchit à la misère rencontrée dans ses voyages ("Il faut n'avoir vraiment rien pour savoir ce que c'est de n'avoir rien.") Un portrait de l'acteur en voyageur qui ne laissera indifférent ni ses admirateurs… ni les autres. --Laure Anciel --Ce texte fait référence à l'éditionRelié .