share_book
Envoyer cet article par e-mail

Précis de psychologie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Précis de psychologie

Précis de psychologie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Précis de psychologie"

Présentation de Précis de psychologie

William James (1842-1910) est une des figures les plus importantes de la psychologie du début du XXème siècle. Ses analyses de la conscience ont inspiré des romanciers comme Virginia Woolf ou James Joyce et des philosophes comme Husserl, Bergson ou Whitehead. Il est aussi à l'origine d'une philosophie originale, connue sous le nom d' « empirisme radical » qui est dans la continuité de sa psychologie. Pour James, l'objet de la psychologie est d'étudier les états de conscience (ou pensées passagères) tels qu'ils se succèdent et dont le dernier englobe tous les précédents, constituant le Moi. C'est le fameux « courant de conscience » Aucune autre hypothèse n'est nécessaire pour faire de la psychologie. Les psychologues qui sont à la recherche d'entités fixes - comme ce sera le cas des psychanalystes - et ignorent cette eau vive de la conscience sont dans l'erreur. Selon James on ne pense pas une pensée pour la penser, on la pense pour en penser une autre. On pense donc pour agir. L'important, ce n'est pas les choses, mais les choses en train de se faire. Les réalités psychologiques sont traitées comme des flux qui s'entrecroisent et s'interpénètrent. La psychologie à l'époque de James est aussi fragmentée en différents champs et écoles qu'elle l'est aujourd'hui et les nouvelles connaissances acquises depuis, grâce aux neurosciences, n'ont pas fait avancer la psychologie d'un pouce. Pour James si la psychologie n'a pas le statut d'une véritable « science naturelle » auquel elle aspire, elle doit néanmoins donner des règles pratiques de conduite et de vie que réclament tous les praticiens, du gardien de prison au prêtre en passant par le psychiatre. Il ne s'agit donc pas d'un traité de psychologie théorique – impensable pour James - mais de psychologie descriptive qui fourmille d'exemples sur les conduites à tenir, en particulier en pédagogie.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 400  pages
  • Dimensions :  3.0cmx14.0cmx20.4cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Les Empêcheurs De Penser En Rond Paru le
  • Collection : Grande
  • ISBN :  2846710716
  • EAN13 :  9782846710718
  • Classe Dewey :  150
  • Langue : Français

D'autres livres de William James

Le pragmatisme

Qu'est-ce que le pragmatisme ? Un des rares termes de la langue courante qui vienne de la philosophie, qui plus est de la philosophie américaine. Le psychologue et philosophe William James, frère du célèbre romancier, compare le pragmatisme au corridor de l'hôtel-philosophie : chaque chambre...

Essais d'empirisme radical

N'admettre que ce dont on puisse faire l'expérience et rendre justice à tout ce qui peut être objet d'expérience. Voilà en une phrase le programme de William James dans cet ouvrage, dont la simplicité n'a d'égale que la radicalité. Il s'agit bien d'un programme philosophique, mais qui [.....

Prix : 134 DH

Philosophie de l'expérience

" Je me fatigue et je vous fatigue, je le sais, en cherchant vainement à décrire par des concepts et des mots ce qui, selon moi, excède en même temps toute conceptualisation ou verbalisation. Tant que l'on continue de parler, l'intellectualisme demeure sans conteste maître du terrain. On ne ...

Voir tous les livres de William James

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Précis de psychologie

William James (1842-1910) est une des figures les plus importantes de la psychologie du début du XXème siècle. Ses analyses de la conscience ont inspiré des romanciers comme Virginia Woolf ou James Joyce et des philosophes comme Husserl, Bergson ou Whitehead. Il est aussi à l’origine d’une philosophie originale, connue sous le nom d’ « empirisme radical » qui est dans la continuité de sa psychologie. Pour James, l’objet de la psychologie est d’étudier les états de conscience (ou pensées passagères) tels qu’ils se succèdent et dont le dernier englobe tous les précédents, constituant le Moi. C’est le fameux « courant de conscience » Aucune autre hypothèse n’est nécessaire pour faire de la psychologie. Les psychologues qui sont à la recherche d’entités fixes - comme ce sera le cas des psychanalystes - et ignorent cette eau vive de la conscience sont dans l’erreur. Selon James on ne pense pas une pensée pour la penser, on la pense pour en penser une autre. On pense donc pour agir. L’important, ce n’est pas les choses, mais les choses en train de se faire. Les réalités psychologiques sont traitées comme des flux qui s'entrecroisent et s'interpénètrent. La psychologie à l’époque de James est aussi fragmentée en différents champs et écoles qu’elle l’est aujourd’hui et les nouvelles connaissances acquises depuis, grâce aux neurosciences, n’ont pas fait avancer la psychologie d’un pouce. Pour James si la psychologie n’a pas le statut d’une véritable « science naturelle » auquel elle aspire, elle doit néanmoins donner des règles pratiques de conduite et de vie que réclament tous les praticiens, du gardien de prison au prêtre en passant par le psychiatre. Il ne s’agit donc pas d’un traité de psychologie théorique – impensable pour James - mais de psychologie descriptive qui fourmille d’exemples sur les conduites à tenir, en particulier en pédagogie.