share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le regard de la pensée. Philosophie de la représentation

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le regard de la pensée. Philosophie de la représentation

Le regard de la pensée. Philosophie de la représentation

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le regard de la pensée. Philosophie de la représentation"

Présentation de Le regard de la pensée. Philosophie de la représentation

Le terme de représentation est tombé dans un discrédit à peu près général. Synonyme de remplacement dune chose ou dune personne par une autre, utilisé aussi comme équivalent dimage ou de copie mentale dune chose réelle, il serait lobstacle quil faut contourner pour rendre compte de lappartenance de lhomme à lÊtre qui ne se laisse pas représenter mais penser. Prenant le contre-pied de cette interprétation, ce livre semploie à montrer que lacte de représenter une chose par une autre (un événement ou une situation par une figure, par un récit, par un tableau, une carte, etc.) est toujours un acte de se représenter par lequel la pensée sapproprie un donné extérieur à elle et en fait un objet pour lentendement. Ainsi la possibilité de regarder une chose autrement que comme elle se donne dans lexpérience directe est-elle la condition de la liberté de lesprit, aussi bien vis-à-vis des choses quil perçoit comme extérieures à lui que vis-à-vis des autres hommes sur la scène sociale et surtout vis-à-vis de lui-même. Le but du livre est de montrer que seule la représentation de soi, seul cet éloignement du soi réalisé par le regard de la pensée, institue un rapport réglé et libre de soi avec soi-même comme avec les autres.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 320  pages
  • Dimensions :  2.0cmx15.0cmx21.6cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Fondements de la politique
  • ISBN :  2130577725
  • EAN13 :  9782130577720
  • Classe Dewey :  121.4
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre Guenancia

Divertissements pascaliens

Chacun des textes qui forment ces Divertissements pascaliens traite d'une question distincte : la justice, le droit et la politique, la raison, le premier principe, la figure du corps, le moi, le coeur, le divertissement, l'unité et la diversité. Cela forme un faisceau de directions différentes e...

Voir tous les livres de Pierre Guenancia

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le regard de la pensée. Philosophie de la représentation

Le terme de représentation est tombé dans un discrédit à peu près général. Synonyme de remplacement dune chose ou dune personne par une autre, utilisé aussi comme équivalent dimage ou de copie mentale dune chose réelle, il serait lobstacle quil faut contourner pour rendre compte de lappartenance de lhomme à lÊtre qui ne se laisse pas représenter mais penser. Prenant le contre-pied de cette interprétation, ce livre semploie à montrer que lacte de représenter une chose par une autre (un événement ou une situation par une figure, par un récit, par un tableau, une carte, etc.) est toujours un acte de se représenter par lequel la pensée sapproprie un donné extérieur à elle et en fait un objet pour lentendement. Ainsi la possibilité de regarder une chose autrement que comme elle se donne dans lexpérience directe est-elle la condition de la liberté de lesprit, aussi bien vis-à-vis des choses quil perçoit comme extérieures à lui que vis-à-vis des autres hommes sur la scène sociale et surtout vis-à-vis de lui-même. Le but du livre est de montrer que seule la représentation de soi, seul cet éloignement du soi réalisé par le regard de la pensée, institue un rapport réglé et libre de soi avec soi-même comme avec les autres.