share_book
Envoyer cet article par e-mail

Prédire n'est pas expliquer

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Prédire n'est pas expliquer

Prédire n'est pas expliquer

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Prédire n'est pas expliquer"

Présentation de Prédire n'est pas expliquer

La science doit disposer d'un espace théorique. Il n'y a de science que dans la mesure où les scientifiques sont capables de concevoir un cadre théorique virtuel et contrôlé. C'est dans ce cadre que l'expérimentateur doit plonger le réel. Il ne peut en aucun cas se contenter d'obtenir des résultats chiffrés. Il existe un noyau commun aux mathématiques et à la notion de métaphore. De fait, il est correct de dire : le coeur est une pompe. En retrouvant dans le langage, qui est le lieu de la métaphore, les objets mathématiques, il serait alors possible de construire un nouveau langage. Cette nouvelle langue ou ce nouveau mode de la pensée apporterait une meilleure compréhension du monde. L'Univers a des propriétés qui ne dépendent pas de la matière. L'ensemble du monde qui nous entoure est soumis à des lois qui donnent à l'Univers son état actuel. Tous les objets qui nous entourent y obéissent, notre cerveau également. Il est donc normal de penser que les idées issues de notre cerveau sont elles aussi des productions de ces lois générales. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 171  pages
  • Dimensions :  0.6cmx10.0cmx17.4cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Editions Flammarion Paru le
  • Collection : Champs sciences
  • ISBN :  2081224984
  • EAN13 :  9782081224988
  • Classe Dewey :  501
  • Langue : Français

D'autres livres de Rene Thom

Paraboles et catastrophes

René Thom (1923-2002) est l'un des plus grands mathématiciens français. Médaille Fields (équivalent du prix Nobel) en 1958 pour ses travaux de topologie différentielle, il élabore au début des années 1970 la " théorie des catastrophes ", ou comment " un phénomène discontinu peut [.......

Voir tous les livres de Rene Thom

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Prédire n'est pas expliquer

La science doit disposer d'un espace théorique. Il n'y a de science que dans la mesure où les scientifiques sont capables de concevoir un cadre théorique virtuel et contrôlé. C'est dans ce cadre que l'expérimentateur doit plonger le réel. Il ne peut en aucun cas se contenter d'obtenir des résultats chiffrés. Il existe un noyau commun aux mathématiques et à la notion de métaphore. De fait, il est correct de dire : le coeur est une pompe. En retrouvant dans le langage, qui est le lieu de la métaphore, les objets mathématiques, il serait alors possible de construire un nouveau langage. Cette nouvelle langue ou ce nouveau mode de la pensée apporterait une meilleure compréhension du monde. L'Univers a des propriétés qui ne dépendent pas de la matière. L'ensemble du monde qui nous entoure est soumis à des lois qui donnent à l'Univers son état actuel. Tous les objets qui nous entourent y obéissent, notre cerveau également. Il est donc normal de penser que les idées issues de notre cerveau sont elles aussi des productions de ces lois générales. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.