share_book
Envoyer cet article par e-mail

Culte du néant

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Culte du néant

Culte du néant

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Culte du néant "

Présentation de Culte du néant

Le présent ouvrage reprend une 1re édition, parue au Seuil en 1997, et qui est ici augmentée d'une préface. Il sera suivi d'un autre volume de R.-P. Droit, L'Oubli de l'Inde, paru en 1989 aux Puf, et qui sera publié en poche en novembre 2004. Le bouddhisme est à la mode mais sa découverte est récente en Europe, elle ne date que du XIXe siècle. L'émergence de ce continent inconnu effraie l'Occident, qui n'y reconnaît aucune de ses valeurs, aucun de ses systèmes de pensée. Pour les philosophes allemands et français, tels que Hegel ou Renan, qui les premiers donnent à connaître le bouddhisme, ce dernier est synonyme de négation de la vie, d'anéantissement de l'individu, de « culte du néant ». Cependant, n'est-ce pas son propre nihilisme que l'Occident met ainsi en scène ? N'est-ce pas l'Europe même, minée par l'effondrement de ses valeurs et la montée de l'athéisme, que les hommes décrivent lorsqu'ils disent faire le portrait de l'Asie bouddhiste ? L'Occident a ainsi imaginé et construit le bouddhisme afin de mieux penser ses propres maux et exorciser ses peurs. Il s'agit d'une analyse de la découverte du bouddhisme par l'Occident : en condamnant une religion qui prône l'oubli de soi et le culte du néant, les Européens ont tenté d'éloigner le spectre de l'athéisme et du nihilisme qui minaient leurs propres sociétés.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 384  pages
  • Dimensions :  1.8cmx10.8cmx17.2cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points Essai
  • ISBN :  2020611651
  • EAN13 :  9782020611657
  • Classe Dewey :  181.043
  • Langue : Français

D'autres livres de  Roger-Pol Droit

Phénoménologie de l'Esprit

En 1807 paraît la Phénoménologie de l'Esprit, une oeuvre-monde révérée pour sa puissance et redoutée pour sa complexité. D'emblée son auteur est assimilé à une sorte d'Héraclite moderne ; on l'appelle Hegel l'Obscur. Ses dernières paroles, telles que la tradition les rapporte, abondent ...

Prix : 70 DH
L'oubli de l'Inde

" Philosophie indienne ", cela existe-t-il ? Des manuels scolaires, aujourd'hui encore, affirment que non. Certains penseurs aussi, comme Heidegger. Pourtant, quelques générations auparavant, des philosophes européens se sont enthousiasmés. Schopenhauer et Nietzsche en Allemagne, Cousin et [....

Philosophie comparée Grèce, Inde, Chine

Entreprise impossible pour les uns, discipline en devenir pour les autres, couronnement universaliste de la philosophie pour certains, la " philosophie comparée " est susceptible, en vérité, d'adopter autant de visages qu'il y a de chercheurs qui s'y adonnent. Ce volume, à travers neuf contribut...

Humain : Enquête philosophique sur ces révolutions qui changent nos vies

L'impossible d'hier est-il devenu le possible d'aujourd'hui ? Produire des cellules artificielles, recomposer l'ADN, transformer nos cerveaux en machines artificielles, voir directement nos pensées sur un écran, réparer notre corps à l'infini grâce aux nanotechnologies jusqu'à repousser la mal...

Voir tous les livres de  Roger-Pol Droit

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Culte du néant

Le présent ouvrage reprend une 1re édition, parue au Seuil en 1997, et qui est ici augmentée d’une préface. Il sera suivi d’un autre volume de R.-P. Droit, L’Oubli de l’Inde, paru en 1989 aux Puf, et qui sera publié en poche en novembre 2004. Le bouddhisme est à la mode mais sa découverte est récente en Europe, elle ne date que du XIXe siècle. L’émergence de ce continent inconnu effraie l’Occident, qui n’y reconnaît aucune de ses valeurs, aucun de ses systèmes de pensée. Pour les philosophes allemands et français, tels que Hegel ou Renan, qui les premiers donnent à connaître le bouddhisme, ce dernier est synonyme de négation de la vie, d’anéantissement de l’individu, de « culte du néant ». Cependant, n’est-ce pas son propre nihilisme que l’Occident met ainsi en scène ? N’est-ce pas l’Europe même, minée par l’effondrement de ses valeurs et la montée de l’athéisme, que les hommes décrivent lorsqu’ils disent faire le portrait de l’Asie bouddhiste ? L’Occident a ainsi imaginé et construit le bouddhisme afin de mieux penser ses propres maux et exorciser ses peurs. Il s’agit d’une analyse de la découverte du bouddhisme par l’Occident : en condamnant une religion qui prône l’oubli de soi et le culte du néant, les Européens ont tenté d’éloigner le spectre de l’athéisme et du nihilisme qui minaient leurs propres sociétés.