share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pourquoi la poésie ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pourquoi la poésie ?

Pourquoi la poésie ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Pourquoi la poésie ? "

Présentation de Pourquoi la poésie ?

Et si de la poésie on ne savait plus rien ? « Poétique » désigne aujourd'hui ce qui est à côté de l'essentiel, accessoire, joli, voire mièvre. La poésie ouvre certes un tout autre rapport à la parole, au monde, à l'existence que celui qui partout domine. Elle n'a que faire des calculs et de la rentabilité, de la force du concept et des divers visages de l'égoïsme. Elle est un chant qui dit la vérité au risque le plus extrême. Elle engage dans le vertige sobre de l'expérience propre à chacun. Tout poète, en effet, avance nu dans la vérité la plus poignante. Orphée n'est pas pour rien, la source occidentale de la poésie. Mû par un amour intense, il traverse les enfers et donne au monde son harmonie. Même les bêtes féroces viennent l'écouter. S'en souvenir, en garder mémoire, c'est retrouver cet allant propre à tout poème authentique. Dans cet essai engagé, parfois brûlant, Fabrice Midal bouleverse les idées reçues et montre, de manière toute simple, comment entendre et lire un poème.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 248  pages
  • Dimensions :  1.4cmx12.0cmx18.0cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   Pocket Paru le
  • Collection : volution
  • ISBN :  226618976X
  • EAN13 :  9782266189767
  • Classe Dewey :  801
  • Langue : Français

D'autres livres de Fabrice Midal

Rainer Maria Rilke

Rilke (1875-1926) est le poète des poètes. Touts ses textes sont portés par le même souffle - aussi bien ses grands poèmes des Élégies et des Sonnets à Orphée que la moindre de ses lettres. Rilke a vécu en poète dans le risque le plus haut, dans la gravité la plus ample, dans [....]...

Méditations - 12 méditations guidées pour s'ouvrir à soi et aux autres

“Méditer, c’est comme rentrer à la maison. Et nous en avons tous besoin.” Ces mots, aussi simples que profonds, sont révélateurs du ton des 12 séances guidées de méditation que livre ici Fabrice Midal, en se refusant à tout folklore mystificateur ou jargon, et au travers d’un [......

Risquer la liberté

Le monde d'aujourd'hui ne sait plus nous fournir de repères. Devons-nous persister à les lui demander ? Ne pourrions-nous pas construire les nôtres ? En s'appuyant sur la pensée de philosophes comme Nietzsche, en se mettant à l'écoute de grands poètes ou artistes comme Rilke, Cézanne ou [...

Et si de l'amour on ne savait rien ?

Nous savons tous qu'une vie sans amour est une vie désolée, une vie à laquelle il manque l'essentiel. Mais savons-nous ce qu'est l'amour en vérité ? Savons-nous le comment et le pourquoi de l'amour ? Pourquoi nous nous égarons si souvent et pourquoi nous le restreignons ? Pourquoi il nous [...

Voir tous les livres de Fabrice Midal

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Pourquoi la poésie ?

Et si de la poésie on ne savait plus rien ? « Poétique » désigne aujourd'hui ce qui est à côté de l'essentiel, accessoire, joli, voire mièvre. La poésie ouvre certes un tout autre rapport à la parole, au monde, à l'existence que celui qui partout domine. Elle n'a que faire des calculs et de la rentabilité, de la force du concept et des divers visages de l'égoïsme. Elle est un chant qui dit la vérité au risque le plus extrême. Elle engage dans le vertige sobre de l'expérience propre à chacun. Tout poète, en effet, avance nu dans la vérité la plus poignante. Orphée n'est pas pour rien, la source occidentale de la poésie. Mû par un amour intense, il traverse les enfers et donne au monde son harmonie. Même les bêtes féroces viennent l'écouter. S'en souvenir, en garder mémoire, c'est retrouver cet allant propre à tout poème authentique. Dans cet essai engagé, parfois brûlant, Fabrice Midal bouleverse les idées reçues et montre, de manière toute simple, comment entendre et lire un poème.