share_book
Envoyer cet article par e-mail

Pourquoi un septième Art ?

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Pourquoi un septième Art ?

Pourquoi un septième Art ?

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Pourquoi un septième Art ? "

Présentation de Pourquoi un septième Art ?

L'idée du cinéma comme " septième art ", Art total, synthèse des autres Arts, trouve son origine et ne se comprend vraiment que par rapport à la philosophie kantienne de l'Art. Cela peut sembler étonnant, mais c'est ce que fait apparaître de façon frappante, sur plusieurs points importants, l'étude du cinéma et de la manière dont les grands cinéastes et théoriciens se le sont eux-mêmes souvent représenté. La dimension philosophique, voire proprement métaphysique du cinéma (à laquelle Deleuze a été sensible), même du cinéma le plus simple et le plus modeste, est en même temps liée à ce qui fait que le cinéma est un Art qui plaît tant populairement. Il y a là de quoi soupçonner ou entrevoir l'importance culturelle, sociale, morale et politique, peut-être, du cinéma le plus artistique (indépendamment de toute utilisation du cinéma comme moyen de propagande et d'influence idéologiques et sociales). Il n'est pas nécessaire d'être spécialiste de philosophie pour lire l'ouvrage : tout ce qui est proprement philosophique y est expliqué simplement. Jean-Yves Chateau y montre à quelles conditions le cinéma peut être un Art, où se révèle avec une singulière clarté l'essence même de l'Art. En lui, sous des formes diverses, il y va toujours du monde lui-même et de la possibilité d'en faire un monde commun.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 298  pages
  • Dimensions :  2.0cmx13.6cmx20.2cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Presses Universitaires De France - Puf Paru le
  • Collection : Intervention philosophique
  • ISBN :  2130566669
  • EAN13 :  9782130566663
  • Classe Dewey :  194
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Yves Chateau

Le vocabulaire de Gilbert Simondon

Il y a apparemment trois grands volets dans l'œuvre de Gilbert Simondon, qui concernent la théorie de l'individuation et de l'être, la technique, la psychologie et les sciences humaines. Mais l'unité de l'œuvre est très profonde: elle porte tout entière sur l'individuation et l'invention. ...

Philosophie et religion

L'Euthyphron appartient à l'histoire de la philosophie, mais il a aussi une place particulière dans l'histoire de la philosophie de la religion. Avec ce Dialogue, la religion se constitue comme problème philosophique en même temps que la philosophie constitue son mode propre de [....]...

Voir tous les livres de Jean-Yves Chateau

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Pourquoi un septième Art ?

L'idée du cinéma comme " septième art ", Art total, synthèse des autres Arts, trouve son origine et ne se comprend vraiment que par rapport à la philosophie kantienne de l'Art. Cela peut sembler étonnant, mais c'est ce que fait apparaître de façon frappante, sur plusieurs points importants, l'étude du cinéma et de la manière dont les grands cinéastes et théoriciens se le sont eux-mêmes souvent représenté. La dimension philosophique, voire proprement métaphysique du cinéma (à laquelle Deleuze a été sensible), même du cinéma le plus simple et le plus modeste, est en même temps liée à ce qui fait que le cinéma est un Art qui plaît tant populairement. Il y a là de quoi soupçonner ou entrevoir l'importance culturelle, sociale, morale et politique, peut-être, du cinéma le plus artistique (indépendamment de toute utilisation du cinéma comme moyen de propagande et d'influence idéologiques et sociales). Il n'est pas nécessaire d'être spécialiste de philosophie pour lire l'ouvrage : tout ce qui est proprement philosophique y est expliqué simplement. Jean-Yves Chateau y montre à quelles conditions le cinéma peut être un Art, où se révèle avec une singulière clarté l'essence même de l'Art. En lui, sous des formes diverses, il y va toujours du monde lui-même et de la possibilité d'en faire un monde commun.