share_book
Envoyer cet article par e-mail

La Forme poétique du monde

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La Forme poétique du monde

La Forme poétique du monde

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La Forme poétique du monde "

Présentation de La Forme poétique du monde

Cette anthologie conçue par trois jeunes spécialistes comblera une lacune tant par les présentations de ce que fut le romantisme allemand que par l'ampleur des auteurs et des oeuvres citées (la grande majorité étant inédite). Les chronologie, bibliographie, index, permettront aux lecteurs de circuler aisément dans l'ouvrage. Le romantisme ne tient pas en une formule ou en un axiome. La célèbre lettre de Friedrich Schlegel confiant à son frère qu'il lui faudrait 2000 pages pour coucher sa propre définition du mot romantique est, dans toute son extravagance, une illustration de l'inhérente ambiguïté rattachée à ce concept. Dans l´histoire littéraire, peu de mots ont été autant galvaudés que celui de romantisme. Le surréalisme, une fois ses représentants disparus, a nourri le discours et l´imaginaire publicitaires. Le terme de romantisme, quant à lui, n´a cessé d´être repris tout au long du dix-neuvième siècle par des « descendants » qui, souvent, ignoraient tout de ce premier romantisme apparu en Allemagne à la fin du siècle. Recouverte en quelque sorte par les oeuvres et les discours ultérieurs qui se réclamaient de cette esthétique, la Romantik finit par n´évoquer qu´un ensemble très vague de notions littéraires, qu´une nébuleuse de sentiments qui n´avaient que peu à voir avec les premiers écrits de ses représentants les plus illustres. Il se produisit même ce phénomène curieux : on en vint à interpréter, à lire, voire à éditer ces derniers – qu´ils s´appellent Novalis, Friedrich Schlegel ou Tieck – simplement en fonction de l´idée confuse qu´on se faisait du romantisme, mouvement littéraire que l´on disait seulement tourné vers l'univers du rêve et le fantastique, se désintéressant du monde réel.Pourquoi revenir sur les traces du romantisme ? À quoi bon lire des auteurs qui nous parlent de temps, de lieux et d'espérances qui ne sont plus ? Pour rêver quelques heures, diront certains, fuir le monde et nos tâches accablantes. Anywhere out of the World… Mais le rêve est ici l'envers de la raison, comme le corps la doublure de l'âme. Les premiers romantiques allemands nous fascinent parce qu'ils furent les plus libres et les plus inventifs de tous nos modernes.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 759  pages
  • Dimensions :  4.6cmx13.6cmx21.4cm
  • Poids : 861.8g
  • Editeur :   José Corti Paru le
  • Collection : Domaine romantique
  • ISBN :  2714308163
  • EAN13 :  9782714308160
  • Classe Dewey :  830.801 45
  • Langue : Français

D'autres livres de Charles Le Blanc

Philosophes confucianistes

Ce volume rassemble les textes majeurs du confucianisme : " Les entretiens " de Confucius, " La grande étude " de Daxue et " Le classique de la Piété filiale " de Xiaojing....

Voir tous les livres de Charles Le Blanc

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La Forme poétique du monde

Cette anthologie conçue par trois jeunes spécialistes comblera une lacune tant par les présentations de ce que fut le romantisme allemand que par l’ampleur des auteurs et des œuvres citées (la grande majorité étant inédite). Les chronologie, bibliographie, index, permettront aux lecteurs de circuler aisément dans l’ouvrage. Le romantisme ne tient pas en une formule ou en un axiome. La célèbre lettre de Friedrich Schlegel confiant à son frère qu’il lui faudrait 2000 pages pour coucher sa propre définition du mot romantique est, dans toute son extravagance, une illustration de l’inhérente ambiguïté rattachée à ce concept. Dans l´histoire littéraire, peu de mots ont été autant galvaudés que celui de romantisme. Le surréalisme, une fois ses représentants disparus, a nourri le discours et l´imaginaire publicitaires. Le terme de romantisme, quant à lui, n´a cessé d´être repris tout au long du dix-neuvième siècle par des « descendants » qui, souvent, ignoraient tout de ce premier romantisme apparu en Allemagne à la fin du siècle. Recouverte en quelque sorte par les œuvres et les discours ultérieurs qui se réclamaient de cette esthétique, la Romantik finit par n´évoquer qu´un ensemble très vague de notions littéraires, qu´une nébuleuse de sentiments qui n´avaient que peu à voir avec les premiers écrits de ses représentants les plus illustres. Il se produisit même ce phénomène curieux : on en vint à interpréter, à lire, voire à éditer ces derniers – qu´ils s´appellent Novalis, Friedrich Schlegel ou Tieck – simplement en fonction de l´idée confuse qu´on se faisait du romantisme, mouvement littéraire que l´on disait seulement tourné vers l’univers du rêve et le fantastique, se désintéressant du monde réel.Pourquoi revenir sur les traces du romantisme ? À quoi bon lire des auteurs qui nous parlent de temps, de lieux et d’espérances qui ne sont plus ? Pour rêver quelques heures, diront certains, fuir le monde et nos tâches accablantes. Anywhere out of the World… Mais le rêve est ici l’envers de la raison, comme le corps la doublure de l’âme. Les premiers romantiques allemands nous fascinent parce qu’ils furent les plus libres et les plus inventifs de tous nos modernes.