share_book
Envoyer cet article par e-mail

La crise de l'intelligence

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La crise de l'intelligence

La crise de l'intelligence

  (Auteur)


Prix : 81,50 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La crise de l'intelligence"

Présentation de La crise de l'intelligence

La technocratie mise au pilori Un vibrant appel au pragmatisme. Jamais la politique française n'a été autant préoccupée par les idées de réforme. Mais plus ces idées sont bruyamment exposées, moins elles semblent avoir de prise sur la réalité. Le constat de Michel Crozier - l'auteur de La Société bloquée, de L'Entreprise à l'écoute et de quelques autres essais aussi brillants que clairvoyants - est particulièrement inquiétant à un moment où l'échéance présidentielle relance les débats de société. Il ne relève d'ailleurs dans les écrits des différents candidats que des platitudes appuyées... La société bouge vite, dans ses modes d'activité, dans ses modèles économiques et dans ses moeurs. La société industrielle, qui reposait sur la production et la consommation, et qui portait en elle le mouvement perpétuel de la croissance, a éclaté. Nous sommes maintenant dans un monde globalisé en perpétuel mouvement, où l'innovation compte avant tout. Pour réagir, il faut avant tout du pragmatisme et du bon sens. Or tout notre système politico-administratif reste basé sur la planification et le contrôle exercés par une bureaucratie conservatrice et triomphante. Le mal, explique Michel Crozier, vient surtout de nos élites. Le système des grandes écoles, qui s'appuie sur une approche hyper-cartésienne et une recherche de solutions élégantes, est désastreux. Mieux vaudrait apprendre aux futurs dirigeants - qu'ils soient destinés à exercer leurs talents dans les ministères ou dans les états-majors des grandes entreprises - à écouter et à penser le monde contemporain dans toute sa complexité. Un essai qui vise avant tout à nous faire prendre conscience de l'effrayant gaspillage de talents auquel nous assistons. --Pierre Barrot-- --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 200  pages
  • Dimensions :  1.0cmx10.6cmx17.8cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points Essais
  • ISBN :  2020329069
  • EAN13 :  9782020329064
  • Classe Dewey :  305.520944
  • Langue : Français

D'autres livres de Crozier

L'acteur et le système

La liberté des acteurs est un fait ; l'existence de systèmes organisés et cohérents en est un autre. Comment ces deux réalités s'articulent-elles ? Michel Crozier, l'auteur du Phénomène bureaucratique, associé à Erhard Friedberg, montre, contre tous les mirages d'une rationalité totalitai...

Prix : 114 DH

Voir tous les livres de Crozier

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La crise de l'intelligence

La technocratie mise au pilori Un vibrant appel au pragmatisme. Jamais la politique française n'a été autant préoccupée par les idées de réforme. Mais plus ces idées sont bruyamment exposées, moins elles semblent avoir de prise sur la réalité. Le constat de Michel Crozier - l'auteur de La Société bloquée, de L'Entreprise à l'écoute et de quelques autres essais aussi brillants que clairvoyants - est particulièrement inquiétant à un moment où l'échéance présidentielle relance les débats de société. Il ne relève d'ailleurs dans les écrits des différents candidats que des platitudes appuyées... La société bouge vite, dans ses modes d'activité, dans ses modèles économiques et dans ses moeurs. La société industrielle, qui reposait sur la production et la consommation, et qui portait en elle le mouvement perpétuel de la croissance, a éclaté. Nous sommes maintenant dans un monde globalisé en perpétuel mouvement, où l'innovation compte avant tout. Pour réagir, il faut avant tout du pragmatisme et du bon sens. Or tout notre système politico-administratif reste basé sur la planification et le contrôle exercés par une bureaucratie conservatrice et triomphante. Le mal, explique Michel Crozier, vient surtout de nos élites. Le système des grandes écoles, qui s'appuie sur une approche hyper-cartésienne et une recherche de solutions élégantes, est désastreux. Mieux vaudrait apprendre aux futurs dirigeants - qu'ils soient destinés à exercer leurs talents dans les ministères ou dans les états-majors des grandes entreprises - à écouter et à penser le monde contemporain dans toute sa complexité. Un essai qui vise avant tout à nous faire prendre conscience de l'effrayant gaspillage de talents auquel nous assistons. --Pierre Barrot-- --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.