share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Sas / Jaz / André

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Sas / Jaz / André

Le Sas / Jaz / André

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Sas / Jaz / André "

Présentation de Le Sas / Jaz / André

Michel Azama, Koffi Kwahulé, Philippe Minyana, trois écrivains familiers de Théâtrales : lorsque le théâtre naît de la parole. Condamnée à seize années de détention, quelques heures avant sa sortie de prison, elle raconte : les travaux, les punitions, les amitiés, la solitude et surtout l'angoisse du dehors, de cette " normalité " qui ne l'est plus. C'est Le Sas... Un long cri de douleur. " Une femme/Le crâne rasé peut-être/Nue peut-être/Un revolver..." Elle nous raconte Jaz, belle comme un lotus, sa vie dans une chambre de bonne, au sixième étage d'un immeuble où les vécés débordent. Une parole elliptique, musicale, crue, à la limite de l'imaginaire. Anne-Laure nous parle d'André. Dans cette ferme de granit en Haute-Loire, il y a le souvenir de ce dos qui a bouleversé sa vie, un beau matin, l'intimité de son histoire d'amour avec Dédé, ses joies, ses déceptions, ses inquiétudes. Juste une parole, celle de la vie qui passe.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 79  pages
  • Dimensions :  0.8cmx15.0cmx20.8cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Editions Théâtrales Paru le
  • Collection : Répertoire contemporain
  • ISBN :  2842602471
  • EAN13 :  9782842602475
  • Classe Dewey :  842.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Michel Azama

25 Petites pièces d'auteurs

Pour célébrer avec éclat 25 années au service de la littérature dramatique, 25 auteurs de Théâtrales offrent ici une oeuvre inédite. Venus d'horizons géographiques ou culturels différents, familiers de notre catalogue, ces écrivains racontent le monde, creusent le réel et participent ...

Brèves d'auteurs

Quinze auteurs dramatiques ont écrit des textes qui mettent en jeu au moins dix personnages en l'espace d'une demi-heure. Une grande variété d'écritures et de situations sont ainsi proposées : l'effervescence des préparatifs d'un mariage soudain révélatrice de tout un univers familial ; [...

Les deux terres d'Akhenaton ou l'invention de dieu

Broché - 15,0 cm x 21,0 cm - 78 pages Quatrième de couverture : Luttant contre le monopole du clergé en introduisant, pour la première fois dans l'histoire de son peuple, la notion de dieu unique et de prophète divin, Akhenaton a bouleversé son époque. Sa confrontation avec Moïse, avec Tiyi,...

Voir tous les livres de Michel Azama

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le Sas / Jaz / André

Michel Azama, Koffi Kwahulé, Philippe Minyana, trois écrivains familiers de Théâtrales : lorsque le théâtre naît de la parole. Condamnée à seize années de détention, quelques heures avant sa sortie de prison, elle raconte : les travaux, les punitions, les amitiés, la solitude et surtout l'angoisse du dehors, de cette " normalité " qui ne l'est plus. C'est Le Sas... Un long cri de douleur. " Une femme/Le crâne rasé peut-être/Nue peut-être/Un revolver..." Elle nous raconte Jaz, belle comme un lotus, sa vie dans une chambre de bonne, au sixième étage d'un immeuble où les vécés débordent. Une parole elliptique, musicale, crue, à la limite de l'imaginaire. Anne-Laure nous parle d'André. Dans cette ferme de granit en Haute-Loire, il y a le souvenir de ce dos qui a bouleversé sa vie, un beau matin, l'intimité de son histoire d'amour avec Dédé, ses joies, ses déceptions, ses inquiétudes. Juste une parole, celle de la vie qui passe.