share_book
Envoyer cet article par e-mail

La fin des journaux et l'avenir de l'information

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La fin des journaux et l'avenir de l'information

La fin des journaux et l'avenir de l'information

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La fin des journaux et l'avenir de l'information"

Présentation de La fin des journaux et l'avenir de l'information

Montée en puissance d'Internet, migration des budgets publicitaires et des petites annonces vers les médias électroniques, désaffection du jeune public pour l'écrit, culture du tout-gratuit... Telle est la révolution en cours de la presse écrite. Mais elle masque l'édification de puissants monopoles économiques pour lesquels l'information numérique n'est qu'un produit d'appel parmi d'autres, et l'érosion de l'intérêt de nos sociétés pour l'information. L'information se polarise. D'un côté, une information pauvre pour les pauvres, gratuite, rapide, répétitive, voire robotisée grâce aux algorithmes qui permettent de détecter les envies des internautes en même temps que les sujets pour lesquels les annonceurs sont disposés à payer. De l'autre, une information riche pour les riches, sélectionnée (pour économiser du temps), hiérarchisée et validée - tout ce qui naguère était nécessaire à une démocratie pour que chacun, quelle que soit sa condition, puisse exercer sa citoyenneté. Le monde de l'information n'est pas appelé à disparaître, il est promis à une réinvention dont on n'a pas encore idée.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 286  pages
  • Dimensions :  3.4cmx10.6cmx17.6cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio actuel
  • ISBN :  2070441407
  • EAN13 :  9782070441402
  • Classe Dewey :  070.4
  • Langue : Français

D'autres livres de Bernard Poulet

Le pouvoir du Monde ou les illusions perdues

Partout, on s'inquiète sur l'avenir des médias. Dans la presse, les radios et les télévisions, les journalistes ont pris, sans être élus ni surtout responsables, un pouvoir considérable dans nos sociétés. Mais, comme tous les pouvoirs, ils sont l'objet de suspicion et de critiques de plus e...

Voir tous les livres de Bernard Poulet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La fin des journaux et l'avenir de l'information

Montée en puissance d'Internet, migration des budgets publicitaires et des petites annonces vers les médias électroniques, désaffection du jeune public pour l'écrit, culture du tout-gratuit... Telle est la révolution en cours de la presse écrite. Mais elle masque l'édification de puissants monopoles économiques pour lesquels l'information numérique n'est qu'un produit d'appel parmi d'autres, et l'érosion de l'intérêt de nos sociétés pour l'information. L'information se polarise. D'un côté, une information pauvre pour les pauvres, gratuite, rapide, répétitive, voire robotisée grâce aux algorithmes qui permettent de détecter les envies des internautes en même temps que les sujets pour lesquels les annonceurs sont disposés à payer. De l'autre, une information riche pour les riches, sélectionnée (pour économiser du temps), hiérarchisée et validée - tout ce qui naguère était nécessaire à une démocratie pour que chacun, quelle que soit sa condition, puisse exercer sa citoyenneté. Le monde de l'information n'est pas appelé à disparaître, il est promis à une réinvention dont on n'a pas encore idée.