share_book
Envoyer cet article par e-mail

Moi, Christophe Rocancourt, orphelin, play-boy et taulard

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Moi, Christophe Rocancourt, orphelin, play-boy et taulard

Moi, Christophe Rocancourt, orphelin, play-boy et taulard

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Moi, Christophe Rocancourt, orphelin, play-boy et taulard"

Présentation de Moi, Christophe Rocancourt, orphelin, play-boy et taulard

Les escrocs au destin à paillettes continuent à nous fasciner. Rocancourt est de ceux-là : une enfance malheureuse et miséreuse avec une mère absente, un père alcoolique, et les foyers de la Ddass comme souvenirs de gamin. Rien qui laisse présager un destin hors norme, entre stars, champagne, millions et jolies femmes. Et pourtant, le chemin (chaotique) de Christophe Rocancourt pourrait presque être un exemple de volonté, d'ambition, de réussite. Celui qu'on a nommé "l'escroc des stars" a réussi le tour de force d'être indispensable à la jet-set parisienne après avoir fui la Normandie. Il est parvenu à s'introduire dans le milieu fermé de la noblesse française, des affaires et de la nuit. Un an à peine après son arrivée sur le sol américain, le voilà qui brasse "ses" premiers millions (ou, pour être exact, ceux que les autres le laissent leur voler). Ses amis s'appellent alors Jean-Claude Vandamne ou Mickey Rourke (qui a "longtemps été un frère" pour lui). Et Rocancourt lui, devient, le temps d'un coup, Christopher de Rocancourt, Chris de Laurentiis (fils de producteur), Christopher Rockefeller (fils de milliardaire) ou encore Christopher Loren (fils de vedette de cinéma italienne). Et tout le monde y croit. Rocancourt était celui "que les autres voulaient qu'il soit". Certes, on a peut-être du mal à comprendre réellement comment le jeune escroc abusait de ses clients et amis. Mais on se surprend à trouver un intérêt à ce garçon qui cite Nietzsche (serait-il celui qui "débusque les illusions, les motivations secrètes des hommes, révèle les arrière-pensées"), au milieu des récits d'arnaques, de passages en prison, cavales de bandit et piscines avec personnel en gants blancs. Ce garçon serait-il plus complexe qu'il n'y paraît ? C'est, évidemment, le roman d'un homme qui cherche à s'expliquer (enfance malheureuse...) et réfute tout engagement avec la Mafia. Mais son témoignage prouve aussi qu'il ne fut dupe de rien. Il a pris l'argent là où il était, sans illusions. S'il parvint à arnaquer les grands de ce monde, il n'a rien d'un Robin des Bois ; il s'agit plutôt d'un homme qui prend sa revanche sur des débuts de vie difficiles. Est-ce cela qui nous le rend presque sympathique ? --Marine Segalen --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 274  pages
  • Dimensions :  1.8cmx11.0cmx17.2cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Editions 84 Paru le
  • Collection : Récit
  • ISBN :  2290334391
  • EAN13 :  9782290334393
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Christophe Rocancourt

L'évangile selon Max

Petit, Max connaît la faim, l'humiliation, la violence, l'abandon. Il accepte, mûrit sa haine, développe son intelligence. Il garde une trace de la douleur : un doigt sectionné par une mère indifférente. Il ajoute un signe distinctif : comme les blasons de sa croisade, il arbore, tatoués, sur...

Voir tous les livres de Christophe Rocancourt

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Moi, Christophe Rocancourt, orphelin, play-boy et taulard

Les escrocs au destin à paillettes continuent à nous fasciner. Rocancourt est de ceux-là : une enfance malheureuse et miséreuse avec une mère absente, un père alcoolique, et les foyers de la Ddass comme souvenirs de gamin. Rien qui laisse présager un destin hors norme, entre stars, champagne, millions et jolies femmes. Et pourtant, le chemin (chaotique) de Christophe Rocancourt pourrait presque être un exemple de volonté, d'ambition, de réussite. Celui qu'on a nommé "l'escroc des stars" a réussi le tour de force d'être indispensable à la jet-set parisienne après avoir fui la Normandie. Il est parvenu à s'introduire dans le milieu fermé de la noblesse française, des affaires et de la nuit. Un an à peine après son arrivée sur le sol américain, le voilà qui brasse "ses" premiers millions (ou, pour être exact, ceux que les autres le laissent leur voler). Ses amis s'appellent alors Jean-Claude Vandamne ou Mickey Rourke (qui a "longtemps été un frère" pour lui). Et Rocancourt lui, devient, le temps d'un coup, Christopher de Rocancourt, Chris de Laurentiis (fils de producteur), Christopher Rockefeller (fils de milliardaire) ou encore Christopher Loren (fils de vedette de cinéma italienne). Et tout le monde y croit. Rocancourt était celui "que les autres voulaient qu'il soit". Certes, on a peut-être du mal à comprendre réellement comment le jeune escroc abusait de ses clients et amis. Mais on se surprend à trouver un intérêt à ce garçon qui cite Nietzsche (serait-il celui qui "débusque les illusions, les motivations secrètes des hommes, révèle les arrière-pensées"), au milieu des récits d'arnaques, de passages en prison, cavales de bandit et piscines avec personnel en gants blancs. Ce garçon serait-il plus complexe qu'il n'y paraît ? C'est, évidemment, le roman d'un homme qui cherche à s'expliquer (enfance malheureuse...) et réfute tout engagement avec la Mafia. Mais son témoignage prouve aussi qu'il ne fut dupe de rien. Il a pris l'argent là où il était, sans illusions. S'il parvint à arnaquer les grands de ce monde, il n'a rien d'un Robin des Bois ; il s'agit plutôt d'un homme qui prend sa revanche sur des débuts de vie difficiles. Est-ce cela qui nous le rend presque sympathique ? --Marine Segalen --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.