share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le jour où Lania est partie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le jour où Lania est partie

Le jour où Lania est partie

  (Auteur)


Prix : 68,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le jour où Lania est partie"

Présentation de Le jour où Lania est partie

Sujet : La pluie s'abat sans discontinuer sur ce joli village de brousse, où la vie est habituellement paisible. Terrés chez eux, les habitants sont menacés par la famine. Un jour, un 4 x 4 amène au village trois européens : si les parents acceptent de leur confier un de leurs grands enfants, ils auront moins de bouches à nourrir et plus d'argent. Les parents de Lania acceptent le marché avec peine et laissent partir leur fille aînée. Mais la réalité est toute autre : Lania se retrouve loin de sa famille, enfermée dans un appartement de grande ville, esclave d'une européenne sans scrupule… Commentaire : Même si elle est imaginaire, cette histoire fait référence à des événements réels. A travers l'histoire de Lania, le lecteur est invité à ouvrir les yeux sur l'importance de l'école et de la connaissance, clés de la liberté. Mais c'est aussi l'esclavage des enfants, et l'exploitation de la misère et de l'ignorance par des gens sans scrupules que dénonce l'auteur. Partagé en courts chapitres et rédigé avec beaucoup de soin, ce roman se lit sans difficulté et offre une fin positive et constructive. Couverture épaisse et gacée, de belle qualité.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 68  pages
  • Dimensions :  0.6cmx11.6cmx17.6cm
  • Poids : 59.0g
  • Editeur :   Fernand Nathan Paru le
  • Collection : Nathanpoche
  • ISBN :  2092514601
  • EAN13 :  9782092514603
  • Classe Dewey :  804
  • Langue : Français

D'autres livres de Carole Zalberg

Lea et les Voix

Depuis vingt ans l'esprit d'Antoine se dégrade, sombre. Lors de moments de lucidité, il raconte l'incohérence qui par instants le submerge. Tissant un dialogue intérieur avec sa petite-fille Léa, gardienne du maquis de sa mémoire, il retrace en pensée le parcours de sa vie et revient sur son ...

A défaut d'Amérique

Dans un cimetière parisien, on enterre une vieille dame. De loin, une femme observe la scène : Suzan a débarqué de Floride le matin même. A présent qu'Adèle n'est plus, l'Américaine se demande si elle a eu raison de détester cette femme qui a séduit son père, Stanley, alors jeune soldat, ...

Chez eux

La petite Anna a six ans quand elle quitte la Pologne pour la France avec sa mère. Elle ne comprend qu'à demi ce qui se trame autour d'elle mais devine tout de même que la vie ne sera plus aussi belle qu'avant. On est en 1938, puis en 1939. Arrive une guerre. Quelle guerre ? Autour d'elle les gra...

Voir tous les livres de Carole Zalberg

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le jour où Lania est partie

Sujet : La pluie s’abat sans discontinuer sur ce joli village de brousse, où la vie est habituellement paisible. Terrés chez eux, les habitants sont menacés par la famine. Un jour, un 4 x 4 amène au village trois européens : si les parents acceptent de leur confier un de leurs grands enfants, ils auront moins de bouches à nourrir et plus d’argent. Les parents de Lania acceptent le marché avec peine et laissent partir leur fille aînée. Mais la réalité est toute autre : Lania se retrouve loin de sa famille, enfermée dans un appartement de grande ville, esclave d’une européenne sans scrupule… Commentaire : Même si elle est imaginaire, cette histoire fait référence à des événements réels. A travers l’histoire de Lania, le lecteur est invité à ouvrir les yeux sur l’importance de l’école et de la connaissance, clés de la liberté. Mais c’est aussi l’esclavage des enfants, et l’exploitation de la misère et de l’ignorance par des gens sans scrupules que dénonce l’auteur. Partagé en courts chapitres et rédigé avec beaucoup de soin, ce roman se lit sans difficulté et offre une fin positive et constructive. Couverture épaisse et gacée, de belle qualité.