share_book
Envoyer cet article par e-mail

Surcharge cognitive et dysorthographie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Surcharge cognitive et dysorthographie

Surcharge cognitive et dysorthographie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Surcharge cognitive et dysorthographie "

Présentation de Surcharge cognitive et dysorthographie

Acquérir l'orthographe requiert de nombreuses habiletés à prendre en compte simultanément. Ces habiletés forment une pyramide de prérequis ou de requis qui doivent s'automatiser pour répondre aux diverses tâches requises par l'acte d'écrire.Une personne qui a un langage pauvre, mal structuré va peiner pour apprendre à lire ; ses difficultés de lecture se répercutent sur l'orthographe. Comment aller plus loin si transcrire des sons en lettres exige trop de temps et une concentration exagérée ? Comment découper l'écrit en mots si on n'en a pas conscience ? Comment appliquer une règle si on n'en détecte pas son champ d'application. Tout se tient, les difficultés s'accumulent. Ecrire devient une opération qui exige des efforts inutiles. Ces efforts constituent une surcharge cognitive. Orthographier requiert toujours un certain niveau d'attention, notamment pour s'adapter aux exigences d'un texte. Ce contrôle se porte principalement sur les subtilités des accords. D'où l'intérêt d'alléger le nombre des tâches en les automatisant au maximum. Tel est l'objectif de ce livre qui propose des moyens et des supports pour apprendre à gérer le poids de la charge cognitive. Les exercices issus de la pratique de l'auteur sont particulièrement indiqués pour les dysorthographiques, mais ils conviennent à tous ceux qui souhaitent se jouer de l'orthographe en en jouant. A ce titre, ce livre s'adresse aux pédagogues et enseignants de première ligne à qui incombe la tâche de faire aimer l'orthographe et aux spécialistes de tous bords (orthophonistes, éducateurs spécialisés...) chargés en deuxième ligne de rattraper les faux départs.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 139  pages
  • Dimensions :  0.8cmx15.6cmx23.8cm
  • Poids : 299.4g
  • Editeur :   Solal Paru le
  • Collection : Le monde du verbe
  • ISBN :  2353270077
  • EAN13 :  9782353270071
  • Classe Dewey :  440
  • Langue : Français

D'autres livres de Françoise Estienne

185 exercices pour les dyslexiques

Public concerné : Orthophonistes. Éducateurs, parents et enfants en difficulté d'apprentissage du langage écrit à partir de 8 ans. ...

Dysorthographie et dysgraphie

Ce livre est consacré à l'évaluation et au traitement des troubles de l'orthographe et de l'acte graphique. Il existe un rapport étroit entre ces deux activités : en effet, un enfant qui ne fait pas automatiquement les correspondances entre les sons et les lettres va écrire plus lentement [...

Dyslexie et bonheur de la langue

Par vocation langage et orthophonie sont appelés à cheminer ensemble. Si le langage peut, la plupart du temps, se passer de l'orthophoniste, ce dernier est obligé d'y recourir, qu'il s'agisse de le stimuler, le réparer, l'entretenir, l'enrichir... Parfois, cela ne va pas sans peine. Qui ne [....

Voir tous les livres de Françoise Estienne

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Surcharge cognitive et dysorthographie

Acquérir l'orthographe requiert de nombreuses habiletés à prendre en compte simultanément. Ces habiletés forment une pyramide de prérequis ou de requis qui doivent s'automatiser pour répondre aux diverses tâches requises par l'acte d'écrire.Une personne qui a un langage pauvre, mal structuré va peiner pour apprendre à lire ; ses difficultés de lecture se répercutent sur l'orthographe. Comment aller plus loin si transcrire des sons en lettres exige trop de temps et une concentration exagérée ? Comment découper l'écrit en mots si on n'en a pas conscience ? Comment appliquer une règle si on n'en détecte pas son champ d'application. Tout se tient, les difficultés s'accumulent. Ecrire devient une opération qui exige des efforts inutiles. Ces efforts constituent une surcharge cognitive. Orthographier requiert toujours un certain niveau d'attention, notamment pour s'adapter aux exigences d'un texte. Ce contrôle se porte principalement sur les subtilités des accords. D'où l'intérêt d'alléger le nombre des tâches en les automatisant au maximum. Tel est l'objectif de ce livre qui propose des moyens et des supports pour apprendre à gérer le poids de la charge cognitive. Les exercices issus de la pratique de l'auteur sont particulièrement indiqués pour les dysorthographiques, mais ils conviennent à tous ceux qui souhaitent se jouer de l'orthographe en en jouant. A ce titre, ce livre s'adresse aux pédagogues et enseignants de première ligne à qui incombe la tâche de faire aimer l'orthographe et aux spécialistes de tous bords (orthophonistes, éducateurs spécialisés...) chargés en deuxième ligne de rattraper les faux départs.