share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Objets transitionnels

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Objets transitionnels

Les Objets transitionnels

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Les Objets transitionnels"

    Présentation de Les Objets transitionnels

    C’est par ce texte de 1951 et la notion d’objet transitionnel qu’il y développe que Donald Winnicott est devenu mondialement célèbre. L’objet dont il est question, c’est par exemple le doudou ou l’ours en peluche. Il est la « première possession » du bébé qui, progressivement, va lui donner un nom. Avec l’accord de ses parents, l’enfant va s’arroger des droits sur l’objet. Il va le câliner, l’aimer, le mutiler. L’objet va survivre à cet amour et à cette haine, et même témoigner d’une certaine vitalité en paraissant communiquer de la chaleur, ou être capable de mouvement. Peu à peu, l’enfant va désinvestir cet objet, puis « le reléguer dans les limbes ». Il perdra simplement sa signification. Il ne sera pas oublié ; on n’aura pas à en faire le deuil. Mais grâce à lui, l’enfant aura pu faire sa première expérience vécue

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 109  pages
    • Dimensions :  1.0cmx11.0cmx16.6cm
    • Poids : 81.6g
    • Editeur :   Payot Paru le
    • Collection : Petite Bibliothèque Payot
    • ISBN :  2228905429
    • EAN13 :  9782228905428
    • Classe Dewey :  155.4
    • Langue : Français

    D'autres livres de Donald Woods (Docteur) Winnicott

    La relation parent-nourrisson

    Winnicott, précurseur des théories du care ? C’est ce qui ressort des trois textes composant ce livre : « Le développement affectif primaire » (1945), « Psychose et soins maternels » (1952), et « La théorie de la relation parent-nourrisson » (1961). Chez Winnicott, la problématique [...

    Prix : 94 DH
    La capacité d'être seul

    Donald Wood Winnicott (1896-1971), pédiatre et psychanalyste anglais, s’est intéressé tout au long de sa vie et de son œuvre au développement affectif de l’enfant et de l’adolescent. La plupart de ses livres sont publiés aux Éditions Payot, et notamment Le bébé et sa mère ; Conseils ...

    Voir tous les livres de Donald Woods (Docteur) Winnicott

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Présentation de Les Objets transitionnels

    C’est par ce texte de 1951 et la notion d’objet transitionnel qu’il y développe que Donald Winnicott est devenu mondialement célèbre. L’objet dont il est question, c’est par exemple le doudou ou l’ours en peluche. Il est la « première possession » du bébé qui, progressivement, va lui donner un nom. Avec l’accord de ses parents, l’enfant va s’arroger des droits sur l’objet. Il va le câliner, l’aimer, le mutiler. L’objet va survivre à cet amour et à cette haine, et même témoigner d’une certaine vitalité en paraissant communiquer de la chaleur, ou être capable de mouvement. Peu à peu, l’enfant va désinvestir cet objet, puis « le reléguer dans les limbes ». Il perdra simplement sa signification. Il ne sera pas oublié ; on n’aura pas à en faire le deuil. Mais grâce à lui, l’enfant aura pu faire sa première expérience vécue