share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Histoire des rois francs

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Histoire des rois francs

L'Histoire des rois francs

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Histoire des rois francs"

Présentation de L'Histoire des rois francs

Grégoire de Tours est né en 538. Après avoir étudié la Bible à Clermont-Ferrand, il a été élu évêque de Tours à l'âge de trente-quatre ans. Cette villeétait un centre religieux et politique que se disputaient les Mérovingiens.Pendant vingt ans, Grégoire a gouverné ce diocèse que troublaient sanscesse les luttes fratricides de nos rois. Il trouvait néanmoins le temps d'écrirel'histoire à laquelle il était mêlé de près. Quand il est mort en 594, il laissaitdonc un témoignage hors pair sur ce VIe siècle si peu connu et si important.C'est l'époque où l'esprit francien succède à la mentalité gallo-romaine. Unenouvelle langue orale se forme, et le latin de Grégoire en épouse lesmouvements naturels, les juxtapositions brutales, la rude vitalité : "Noustenons en haute estime ta manière d'écrire, parce que le peuple peut lacomprendre". De fait, ce texte a une dimension d'édification : il fonde la légende noire des rois Mérovingiens, êtres de vice, jusqu'à ce que Clovis se convertisse et fasse de la France celle que l'on nommera « la fille aînée de l'Eglise ».

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 285  pages
  • Dimensions :  2.2cmx10.6cmx17.6cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : Folio Histoire
  • ISBN :  2070441385
  • EAN13 :  9782070441389
  • Classe Dewey :  930
  • Langue : Français

D'autres livres de Grégoire de Tours

Histoire des Francs

Tableau saisissant d'une époque trouble et ensanglantée, du développement de l'Eglise comme unique puissance civilisatrice entraînant la conversion des peuples guerriers, jusqu'au récit de la vie des premières apôtres et saints gaulois (dépositaires de la civilisation gréco©latine), cette ...

Voir tous les livres de Grégoire de Tours

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de L'Histoire des rois francs

Grégoire de Tours est né en 538. Après avoir étudié la Bible à Clermont-Ferrand, il a été élu évêque de Tours à l'âge de trente-quatre ans. Cette villeétait un centre religieux et politique que se disputaient les Mérovingiens.Pendant vingt ans, Grégoire a gouverné ce diocèse que troublaient sanscesse les luttes fratricides de nos rois. Il trouvait néanmoins le temps d'écrirel'histoire à laquelle il était mêlé de près. Quand il est mort en 594, il laissaitdonc un témoignage hors pair sur ce VIe siècle si peu connu et si important.C'est l'époque où l'esprit francien succède à la mentalité gallo-romaine. Unenouvelle langue orale se forme, et le latin de Grégoire en épouse lesmouvements naturels, les juxtapositions brutales, la rude vitalité : "Noustenons en haute estime ta manière d'écrire, parce que le peuple peut lacomprendre". De fait, ce texte a une dimension d’édification : il fonde la légende noire des rois Mérovingiens, êtres de vice, jusqu’à ce que Clovis se convertisse et fasse de la France celle que l’on nommera « la fille aînée de l’Eglise ».