share_book
Envoyer cet article par e-mail

Oui, la nature humaine est bonne !

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Oui, la nature humaine est bonne !

Oui, la nature humaine est bonne !

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Oui, la nature humaine est bonne !"

Présentation de Oui, la nature humaine est bonne !

Pour convaincre tous ceux qui pensent encore qu'une bonne fessée n'a jamais fait de mal, qu il faut légiférer contre toutes les violences éducatives ordinaires. Toutes les études l attestent : 90 % des enfants dans le monde sont frappés. La France, avec un chiffre de 84 %, n est pas en reste : fessées, gifles, calottes, tapes... autant de gestes agressifs qu Olivier Maurel a choisi de rassembler sous le terme de « violence éducative ordinaire ». Pour lui, les choses sont claires : il n y a pas de « petite fessée » car le seul fait de lever la main sur nos enfants nous fait admettre le principe qu on a le droit de frapper. Or, on le sait, derrière une première « petite fessée », il y a souvent un risque d escalade qui peut entraîner une gifle, des secousses violentes, des coups de pieds... jusqu à la maltraitance. Contrairement aux partisans de Freud qui, s appuyant sur la théorie des pulsions, présentent volontiers l enfant comme dangereux dans sa volonté de toute-puissance, Olivier Maurel défend l idée de tabler dans ses choix éducatifs sur ce qu il y a d excellent chez l enfant de façon innée à savoir des compétences comme l attachement, l empathie et l imitation. Plutôt que de choisir pour éduquer la voie de la punition corporelle qui peut perturber durablement ces compétences, l auteur invite à favoriser le développement de l enfant en établissant une relation de confiance, d empathie et de bienveillance avec lui, ce qui n exclut pas de savoir dire non quand c est nécessaire.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 368  pages
  • Dimensions :  3.2cmx15.4cmx24.0cm
  • Poids : 557.9g
  • Editeur :   Robert Laffont Paru le
  • ISBN :  2221109198
  • EAN13 :  9782221109199
  • Classe Dewey :  300
  • Langue : Français

D'autres livres de Olivier Maurel

La Fessée

" Ce livre est un cadeau pour les millions de jeunes qui n'ont pas encore d'enfants. Un cadeau aussi et surtout pour tous les enfants à naître dont les parents auront eu la chance de le lire. " Alice Miller. Beaucoup de maux des enfants et des adultes (dépression, délinquance, tendance à [.....

Le Taulier

Depuis vingt et un ans, Olivier Maurel vit en prison. Pas derrière les barreaux, mais devant : c’est le patron. Des maisons d’arrêt surpeuplées aux centrales de haute sécurité, il a tout vu et aujourd’hui, il raconte la vérité crue de son métier, les rapports humains d’une [....]...

Voir tous les livres de Olivier Maurel

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Oui, la nature humaine est bonne !

Pour convaincre tous ceux qui pensent encore qu'une bonne fessée n'a jamais fait de mal, qu il faut légiférer contre toutes les violences éducatives ordinaires. Toutes les études l attestent : 90 % des enfants dans le monde sont frappés. La France, avec un chiffre de 84 %, n est pas en reste : fessées, gifles, calottes, tapes... autant de gestes agressifs qu Olivier Maurel a choisi de rassembler sous le terme de « violence éducative ordinaire ». Pour lui, les choses sont claires : il n y a pas de « petite fessée » car le seul fait de lever la main sur nos enfants nous fait admettre le principe qu on a le droit de frapper. Or, on le sait, derrière une première « petite fessée », il y a souvent un risque d escalade qui peut entraîner une gifle, des secousses violentes, des coups de pieds... jusqu à la maltraitance. Contrairement aux partisans de Freud qui, s appuyant sur la théorie des pulsions, présentent volontiers l enfant comme dangereux dans sa volonté de toute-puissance, Olivier Maurel défend l idée de tabler dans ses choix éducatifs sur ce qu il y a d excellent chez l enfant de façon innée à savoir des compétences comme l attachement, l empathie et l imitation. Plutôt que de choisir pour éduquer la voie de la punition corporelle qui peut perturber durablement ces compétences, l auteur invite à favoriser le développement de l enfant en établissant une relation de confiance, d empathie et de bienveillance avec lui, ce qui n exclut pas de savoir dire non quand c est nécessaire.