share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Fils et son père - Pour en finir avec le complexe d'OEdipe

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Fils et son père - Pour en finir avec le complexe d'OEdipe

Le Fils et son père - Pour en finir avec le complexe d'OEdipe

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Fils et son père - Pour en finir avec le complexe d'OEdipe"

Présentation de Le Fils et son père - Pour en finir avec le complexe d'OEdipe

A travers une passionnante relecture de trois mythes célèbres : Dédale et Icare, Laïos et Oedipe, Abraham et Isaac - dont les personnages sont traités comme des cas cliniques -, Moussa Nabati étudie les liens inconscients et profonds tissés entre le fils et son père, ce qui les unit ou les divise, les rapproche ou les éloigne. Qu'est-ce qu'être père aujourd'hui ? Comment accompagner son fils sur le chemin de la vie et l'aider à grandir ? Nul ne peut s'ériger en père s'il n'a été fils auparavant, au sein du triangle de son enfance. Le vrai père est celui qui, n'étant pas vampirisé intérieurement par les fantômes de son passé, réussit à occuper sa place d'adulte : en tant que géniteur, dans le respect de la différence générationnelle, sans rivalité et comme amant de sa femme, à l'abri des confusions d'identités et de fonctions. L'exercice de la paternité dépend, en outre, de la capacité de sa compagne à jongler entre ses deux pôles de mère et de femme, en aimant différemment ses "deux hommes ", sans fusionner avec l'un pour exclure l'autre. La relation père-fils s'avère ainsi triangulaire. Le père, naturellement protecteur, ne risque de se montrer défaillant ou maltraitant que s'il est immature ou dénigré dans le coeur maternel. Moussa Nabati conteste ainsi audacieusement le dogme freudien du complexe d'Oedipe, décrivant le fils animé par le désir de tuer son père pour s'unir à sa mère. C'est bien à l'inverse le fils qui est le plus souvent sacrifié sur l'autel de la toute-puissance paternelle.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 305  pages
  • Dimensions :  2.6cmx14.6cmx22.0cm
  • Poids : 381.0g
  • Editeur :   Les Liens Qui Libèrent Paru le
  • ISBN :  2918597023
  • EAN13 :  9782918597025
  • Classe Dewey :  155.646 2
  • Langue : Français

D'autres livres de Moussa Nabati

Le bonheur d'être soi

Le bonheur est en chacun de nous. C'est une disposition, une aptitude interne. A travers de nombreux témoignages, Moussa Nabati nous montre que le seul vrai obstacle empêchant l'adulte de goûter au bonheur provient de sa difficulté à oser être lui-même. Etre soi, cela veut dire s'aimer, se...

Prix : 96 DH
Guérir son enfant intérieur

Tout être humain abrite en lui, telle une poupée russe, deux Moi, l'un adulte, l'autre enfantin. Le premier, soumis au principe de réalité, est capable de se comporter, au travail ou en amour, de façon lucide. Le second, en revanche, faute de réflexion et de recul, emporté par une [....]...

Prix : 96 DH

La dépression, une épreuve pour grandir ?

Contrairement aux idées reçues, la dépression, loin de constituer une maladie à éradiquer, représente une crise maturante, l'occasion privilégiée de guérir son enfant intérieur. À condition d'être accueillie et travaillée, elle aide la personne à faire le deuil de son passé, à deveni...

Prix : 89 DH
L'humour-thérapie

Pourquoi rions-nous ? Quel est le sens ou l’intérêt de toutes ces blagues que l’on se raconte ? Cet ouvrage original caresse une double ambition : il invite à rire, à se divertir, à regarder la vie sous son aspect joyeux, mais aussi à prendre conscience du sens caché de nos tensions [....

Prix : 89 DH

Voir tous les livres de Moussa Nabati

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le Fils et son père - Pour en finir avec le complexe d'OEdipe

A travers une passionnante relecture de trois mythes célèbres : Dédale et Icare, Laïos et Oedipe, Abraham et Isaac - dont les personnages sont traités comme des cas cliniques -, Moussa Nabati étudie les liens inconscients et profonds tissés entre le fils et son père, ce qui les unit ou les divise, les rapproche ou les éloigne. Qu'est-ce qu'être père aujourd'hui ? Comment accompagner son fils sur le chemin de la vie et l'aider à grandir ? Nul ne peut s'ériger en père s'il n'a été fils auparavant, au sein du triangle de son enfance. Le vrai père est celui qui, n'étant pas vampirisé intérieurement par les fantômes de son passé, réussit à occuper sa place d'adulte : en tant que géniteur, dans le respect de la différence générationnelle, sans rivalité et comme amant de sa femme, à l'abri des confusions d'identités et de fonctions. L'exercice de la paternité dépend, en outre, de la capacité de sa compagne à jongler entre ses deux pôles de mère et de femme, en aimant différemment ses "deux hommes ", sans fusionner avec l'un pour exclure l'autre. La relation père-fils s'avère ainsi triangulaire. Le père, naturellement protecteur, ne risque de se montrer défaillant ou maltraitant que s'il est immature ou dénigré dans le coeur maternel. Moussa Nabati conteste ainsi audacieusement le dogme freudien du complexe d'Oedipe, décrivant le fils animé par le désir de tuer son père pour s'unir à sa mère. C'est bien à l'inverse le fils qui est le plus souvent sacrifié sur l'autel de la toute-puissance paternelle.