share_book
Envoyer cet article par e-mail

La société managériale

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La société managériale

La société managériale

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La société managériale "

Présentation de La société managériale

La société managériale est-elle le nouvel horizon des démocraties ? Quels sont les ressorts profonds du management, et par conséquent de l'entreprise capitaliste ? Comment les méthodes de gestion sont-elles produites ? Comment agissent-elles ? L'entreprise est devenue un modèle d'efficacité pour l'ensemble de la société, et ce jusqu'au sommet de l'État, où un président-manager qui considère sa fonction comme un job gère la France comme une entreprise, entre audits et indicateurs chiffrés. Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, techniques de coaching (et donc d'«amélioration» des conduites), indicateurs, normes comptables et normes qualité, kit financier de choix d investissement... Le management et ses dispositifs matériels constituent l'élément dur du capitalisme néolibéral. Il tire sa force d'une armada de techniques ou méthodes de gestion extrêmement bien organisée autour d une avant-garde visible (la comptabilité en particulier) mais aussi de troupes invisibles chargées d'opérations plus souterraines, voire secrètes. C'est cet ensemble de méthodes qu'il faut mettre à jour si l'on veut comprendre le management et débattre de ses enjeux. Pour produire une critique efficace de la managérialisation de la société et dépasser le stade des exhortations, il faut dévoiler les rouages essentiels de la mécanique managériale, découvrir l'intimité du management, montrer les implications de l'usage intensif des méthodes de management. L'objet de cet ouvrage est d'ouvrir la boîte de Pandore du management, de montrer comment sont produites et comment agissent ces méthodes de gestion. Nanotechnologies de l'économique et du social, elles sont à l'origine de milliards de microdécisions, elles influent sur les performances économiques et sociales des nations, et sur la vie professionnelle de millions de salariés. Présentées comme «neutres» et purement techniques, elles soutiennent le fonctionnement du management de l'entreprise et de la société, et ambitionnent de modeler des individus conformes aux visées de celles-ci. Il ne s'agit donc pas ici de se contenter de dénoncer une fois de plus le management, mais bien d'entreprendre le démontage de ses rouages invisibles pour débattre de leurs effets. Cette démarche est indispensable pour donner aux salariés, à leurs représentants, et plus largement aux citoyens les termes d'un débat, jusque-là confisqué, sur les effets considérables des techniques de management sur l'économie, la société et le politique.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 144  pages
  • Dimensions :  1.2cmx14.0cmx16.4cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   La Ville Brûle Paru le
  • ISBN :  2360120123
  • EAN13 :  9782360120123
  • Classe Dewey :  330
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La société managériale

La société managériale est-elle le nouvel horizon des démocraties ? Quels sont les ressorts profonds du management, et par conséquent de l'entreprise capitaliste ? Comment les méthodes de gestion sont-elles produites ? Comment agissent-elles ? L'entreprise est devenue un modèle d'efficacité pour l'ensemble de la société, et ce jusqu'au sommet de l'État, où un président-manager qui considère sa fonction comme un job gère la France comme une entreprise, entre audits et indicateurs chiffrés. Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, techniques de coaching (et donc d'«amélioration» des conduites), indicateurs, normes comptables et normes qualité, kit financier de choix d investissement... Le management et ses dispositifs matériels constituent l'élément dur du capitalisme néolibéral. Il tire sa force d'une armada de techniques ou méthodes de gestion extrêmement bien organisée autour d une avant-garde visible (la comptabilité en particulier) mais aussi de troupes invisibles chargées d'opérations plus souterraines, voire secrètes. C'est cet ensemble de méthodes qu'il faut mettre à jour si l'on veut comprendre le management et débattre de ses enjeux. Pour produire une critique efficace de la managérialisation de la société et dépasser le stade des exhortations, il faut dévoiler les rouages essentiels de la mécanique managériale, découvrir l'intimité du management, montrer les implications de l'usage intensif des méthodes de management. L'objet de cet ouvrage est d'ouvrir la boîte de Pandore du management, de montrer comment sont produites et comment agissent ces méthodes de gestion. Nanotechnologies de l'économique et du social, elles sont à l'origine de milliards de microdécisions, elles influent sur les performances économiques et sociales des nations, et sur la vie professionnelle de millions de salariés. Présentées comme «neutres» et purement techniques, elles soutiennent le fonctionnement du management de l'entreprise et de la société, et ambitionnent de modeler des individus conformes aux visées de celles-ci. Il ne s'agit donc pas ici de se contenter de dénoncer une fois de plus le management, mais bien d'entreprendre le démontage de ses rouages invisibles pour débattre de leurs effets. Cette démarche est indispensable pour donner aux salariés, à leurs représentants, et plus largement aux citoyens les termes d'un débat, jusque-là confisqué, sur les effets considérables des techniques de management sur l'économie, la société et le politique.