share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Diable dans la littérature française

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Diable dans la littérature française

Le Diable dans la littérature française

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Diable dans la littérature française "

Présentation de Le Diable dans la littérature française

" C'est un discours auquel il donna nom La Servitude volontaire ; mais ceux qui l'ont ignoré l'ont bien proprement depuis rebaptisé Le Contre Un. Il l'écrivit par manière d'essai, en sa première jeunesse, à l'honneur de la liberté contre les tyrans. Il court depuis longtemps dans les mains des gens d'entendement, non sans bien grande et méritée recommandation : car il est gentil [noble], et plein ce qu'il est possible. Si y a-t-il bien à dire [pourtant il s'en faut de beaucoup] que ce ne soit le mieux qu'il pût faire ; et si, en l'âge que je l'ai connu, plus avancé, il eût pris un tel dessein que le mien de mettre par écrit ses fantaisies, nous verrions plusieurs choses rares et qui nous approcheraient bien près de l'honneur de l'Antiquité " Ecrit par un garçon de seize ou dix-huit ans et publié en 1576, ce discours est toujours d'actualité. Sur l'incompréhensible soumission des peuples " à un seul ", on n'a jamais rien écrit de plus pertinent ni de plus accompli. On trouvera aussi dans ce livre vingt-neuf sonnets d'Etienne de La Boétie, ainsi qu'une lettre de Montaigne à son père sur la mort de son ami.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 960  pages
  • Dimensions :  5.4cmx13.0cmx21.4cm
  • Poids : 979.8g
  • Editeur :   José Corti Editions Paru le
  • Collection : ESSAIS
  • ISBN :  2714309461
  • EAN13 :  9782714309464
  • Classe Dewey :  840.9
  • Langue : Français

D'autres livres de Max Milner

L'envers du visible : Essai sur l'ombre

Que devient le regard quand la lumière s'absente ? Que voit-on dans l'ombre ? Que voit-on de l'ombre ? Dans quelle mesure l'ombre affecte-t-elle la visibilité du monde et son intelligibilité ? Puisant aux sources de la philosophie, de la mystique, de l'histoire de l'art, de la littérature et du ...

Voir tous les livres de Max Milner

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le Diable dans la littérature française

" C'est un discours auquel il donna nom La Servitude volontaire ; mais ceux qui l'ont ignoré l'ont bien proprement depuis rebaptisé Le Contre Un. Il l'écrivit par manière d'essai, en sa première jeunesse, à l'honneur de la liberté contre les tyrans. Il court depuis longtemps dans les mains des gens d'entendement, non sans bien grande et méritée recommandation : car il est gentil [noble], et plein ce qu'il est possible. Si y a-t-il bien à dire [pourtant il s'en faut de beaucoup] que ce ne soit le mieux qu'il pût faire ; et si, en l'âge que je l'ai connu, plus avancé, il eût pris un tel dessein que le mien de mettre par écrit ses fantaisies, nous verrions plusieurs choses rares et qui nous approcheraient bien près de l'honneur de l'Antiquité " Ecrit par un garçon de seize ou dix-huit ans et publié en 1576, ce discours est toujours d'actualité. Sur l'incompréhensible soumission des peuples " à un seul ", on n'a jamais rien écrit de plus pertinent ni de plus accompli. On trouvera aussi dans ce livre vingt-neuf sonnets d'Etienne de La Boétie, ainsi qu'une lettre de Montaigne à son père sur la mort de son ami.