share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les cadres en France.

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les cadres en France.

Les cadres en France.

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les cadres en France. "

Présentation de Les cadres en France.

Les cadres forment un groupe à part, envié par les autres salariés, mais qui demeure incertain, flou, dans sa composition, sa cohésion, sa localisation et les divisions de l'espace social. Il défie les classements et concepts classiques de la sociologie. Pourtant, malgré leur variété et leurs aspects parfois contradictoires, les énoncés sociologiques formulés depuis le XIXe siècle pour expliquer la place, l'émergence et l'évolution de la catégorie des cadres dans la société française, paraissent structurés par trois grands paradigmes : la technocratie, les classes sociales, les professions. Chacun de ces types d'approche s'ancre dans une tradition de pensée ancienne, bien antérieure aux grèves de 1936, et l'énonciation de lois générales d'évolution de la société, dont la naissance des cadres serait une manifestation. Réciproquement les cadres ne sont pas seulement un objet d'étude, mais aussi un miroir qui renvoie aux sociologues leur propre image, suscitant tantôt l'identification, tantôt le rejet.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 285  pages
  • Dimensions :  2.8cmx16.4cmx24.2cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Belin Paru le
  • Collection : Perspectives sociologiques
  • ISBN :  2701132185
  • EAN13 :  9782701132181
  • Classe Dewey :  658.42
  • Langue : Français

D'autres livres de Charles Gadéa

Sociologie des groupes professionnels

Tantôt accusées d'accumuler les privilèges et de freiner la croissance, tantôt citées en modèle de travail de qualité et de métier prestigieux, les professions attirent une attention constante, aussi bien de la part des médias que des chercheurs. La recherche sociologique sur les groupes...

Voir tous les livres de Charles Gadéa

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les cadres en France.

Les cadres forment un groupe à part, envié par les autres salariés, mais qui demeure incertain, flou, dans sa composition, sa cohésion, sa localisation et les divisions de l'espace social. Il défie les classements et concepts classiques de la sociologie. Pourtant, malgré leur variété et leurs aspects parfois contradictoires, les énoncés sociologiques formulés depuis le XIXe siècle pour expliquer la place, l'émergence et l'évolution de la catégorie des cadres dans la société française, paraissent structurés par trois grands paradigmes : la technocratie, les classes sociales, les professions. Chacun de ces types d'approche s'ancre dans une tradition de pensée ancienne, bien antérieure aux grèves de 1936, et l'énonciation de lois générales d'évolution de la société, dont la naissance des cadres serait une manifestation. Réciproquement les cadres ne sont pas seulement un objet d'étude, mais aussi un miroir qui renvoie aux sociologues leur propre image, suscitant tantôt l'identification, tantôt le rejet.