share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le fabuleux destin de la courbe de Phillips

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le fabuleux destin de la courbe de Phillips

Le fabuleux destin de la courbe de Phillips

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le fabuleux destin de la courbe de Phillips "

Présentation de Le fabuleux destin de la courbe de Phillips

Le projet keynésien était de construire une théorie générale marginalisant le cas classique comme un cas particulier. Il situait clairement le champ de la bataille contre le chômage hors du marché du travail que les néolibéraux entendent " assouplir ". La courbe de Phillips semblait compléter la théorie keynésienne d'une équation de prix indiquant qu'une politique de soutien à la demande combinée à une politique des revenus était de nature à assurer le plein-emploi tout en contenant les pressions inflationnistes pouvant accompagner la baisse du chômage. Cet ouvrage souligne l'actualité du projet keynésien, à l'heure où la macroéconomie dominante a restauré le point de vue classique sur le chômage et la monnaie. Révisant la relation inflation-chômage, les courbes de Phillips du deuxième et du troisième âge des monétaristes et des nouveaux keynésiens s'épuisent à recommander " réformes structurelles " et politiques macroéconomiques restrictives, inaptes à combattre le chômage de masse. La postface de Marc Lavoie explore la pertinence d'une courbe de Phillips du quatrième âge d'inspiration postkeynésienne, inédite en France, indiquant que la demande crée l'offre et que sa stimulation est susceptible de n'être aucunement inflationniste dans le contexte de sous-emploi des hommes et des machines.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 171  pages
  • Dimensions :  1.2cmx11.0cmx17.6cm
  • Poids : 199.6g
  • Editeur :   Presses Universitaires Du Septentrion Paru le
  • Collection : L'économie retrouvée
  • ISBN :  2859398910
  • EAN13 :  9782859398910
  • Classe Dewey :  330
  • Langue : Français

D'autres livres de Hoang-Ngoc Liêm

10 + 1 questions à Liêm Hoang-Ngoc sur la dette

Liêm Hoang-Ngoc est maître de conférences en économie à l'université Paris l-Panthéon Sorbonne. Il a 42 ans. Initiateur de l'" appel des économistes pour sortir de la pensée unique " en 1996, il est membre du Parti socialiste et auteur notamment de Vive l'impôt (Grasset, 2007) et Refermons...

Voir tous les livres de Hoang-Ngoc Liêm

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Le fabuleux destin de la courbe de Phillips

Le projet keynésien était de construire une théorie générale marginalisant le cas classique comme un cas particulier. Il situait clairement le champ de la bataille contre le chômage hors du marché du travail que les néolibéraux entendent " assouplir ". La courbe de Phillips semblait compléter la théorie keynésienne d'une équation de prix indiquant qu'une politique de soutien à la demande combinée à une politique des revenus était de nature à assurer le plein-emploi tout en contenant les pressions inflationnistes pouvant accompagner la baisse du chômage. Cet ouvrage souligne l'actualité du projet keynésien, à l'heure où la macroéconomie dominante a restauré le point de vue classique sur le chômage et la monnaie. Révisant la relation inflation-chômage, les courbes de Phillips du deuxième et du troisième âge des monétaristes et des nouveaux keynésiens s'épuisent à recommander " réformes structurelles " et politiques macroéconomiques restrictives, inaptes à combattre le chômage de masse. La postface de Marc Lavoie explore la pertinence d'une courbe de Phillips du quatrième âge d'inspiration postkeynésienne, inédite en France, indiquant que la demande crée l'offre et que sa stimulation est susceptible de n'être aucunement inflationniste dans le contexte de sous-emploi des hommes et des machines.