share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Lumières au péril du bûcher

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Lumières au péril du bûcher

Les Lumières au péril du bûcher

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Lumières au péril du bûcher "

Présentation de Les Lumières au péril du bûcher

Les Lumières n'ont rien laissé de côté : curiosité universelle, critique sociale, subversion politique, bataille (anti) religieuse... Leurs représentants ont tous soumis les idées dominantes et les institutions régnantes à un examen rigoureux. Tous deux collaborateurs de l'Encyclopédie et presque contemporains (Helvétius, 1715-1771, d'Holbach, 1723-1789), ils représentent des courants très radicaux : athées tous deux - ce qui les différencie de beaucoup de leurs amis plus ou moins déistes -, matérialistes résolument (mais l'un et l'autre d'une façon un peu différente). Ils sont d'une origine plus prestigieuse que les Diderot et d'Alembert : d'Holbach est un aristocrate allemand qui tient table ouverte à Paris, Helvétius a été fermier général et s'est retiré fortune faite. Bien entendu, ils se connaissent et s'estiment, par leur position sociale, ils démultiplient en quelque sorte les idées subversives. A côté des chefs de file intellectuels et à côté des dames qui tiennent salon, ils alimentent les élites en thèmes de réflexion, les invitant à toujours plus d'audace. Il est éclairant et fécond, pour un historien de la société et historien des idées comme Guy Chaussinand-Nogaret, d'évoquer leur destin et leurs oeuvres sous forme de " vies parallèles ". Un livre neuf et original.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 261  pages
  • Dimensions :  1.8cmx15.2cmx23.4cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • Collection : LITT.GENE.
  • ISBN :  2213642672
  • EAN13 :  9782213642673
  • Classe Dewey :  190.903 3
  • Langue : Français

D'autres livres de Guy Chaussinand-Nogaret

Louis XVI, 1754-1793 : Le règne interrompu

Volume 12 de la collection La France au fil des rois. Faut-il voir dans le règne de Louis XVI la fin de l'Ancien Régime ou le début de la Révolution française? Cette période charnière est souvent éclipsée par les événements postérieurs et l'homme lui-même est assez mal connu. Louis pât...

Comment peut-on être intellectuel au siècle des lumières ?

Ecrire sur les gens de lettres sans parler de littérature peut sembler une gageure. C'est priver savants, poètes et philosophes de leur couronne de lauriers et les dépouiller des légendes qui les entourent ; leur ôter en somme le plus clair de leurs honoraires. Ce n'est pas l'objectif de cet es...

Les Femmes des rois : D'Agnès Sorel à Marie Antoinette

C'est à travers les menus faits de la Cour que se dessinent, autour du roi, les subtiles évolutions matrimoniales et adultérines. Par delà les jeux de l'amour, gagner et garder la couche du roi réalise, entre le XVe et le XVIIIe siècle, un dessein qui touche aux sphères supérieures de la pol...

Voir tous les livres de Guy Chaussinand-Nogaret

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Les Lumières au péril du bûcher

Les Lumières n'ont rien laissé de côté : curiosité universelle, critique sociale, subversion politique, bataille (anti) religieuse... Leurs représentants ont tous soumis les idées dominantes et les institutions régnantes à un examen rigoureux. Tous deux collaborateurs de l'Encyclopédie et presque contemporains (Helvétius, 1715-1771, d'Holbach, 1723-1789), ils représentent des courants très radicaux : athées tous deux - ce qui les différencie de beaucoup de leurs amis plus ou moins déistes -, matérialistes résolument (mais l'un et l'autre d'une façon un peu différente). Ils sont d'une origine plus prestigieuse que les Diderot et d'Alembert : d'Holbach est un aristocrate allemand qui tient table ouverte à Paris, Helvétius a été fermier général et s'est retiré fortune faite. Bien entendu, ils se connaissent et s'estiment, par leur position sociale, ils démultiplient en quelque sorte les idées subversives. A côté des chefs de file intellectuels et à côté des dames qui tiennent salon, ils alimentent les élites en thèmes de réflexion, les invitant à toujours plus d'audace. Il est éclairant et fécond, pour un historien de la société et historien des idées comme Guy Chaussinand-Nogaret, d'évoquer leur destin et leurs oeuvres sous forme de " vies parallèles ". Un livre neuf et original.