share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'empire de la valeur

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'empire de la valeur

L'empire de la valeur

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'empire de la valeur "

Présentation de L'empire de la valeur

La crise financière a révélé au grand jour les limites de la théorie économique : celle-ci n'a su niprévoir les désordres à venir, ni même simplement nous mettre en garde contre de possiblesinstabilités. Cet aveuglement est le signe d'un profond dysfonctionnement qui exige plus qu'unsimple replâtrage pour être corrigé : un renouvellement radical des méthodes et des concepts, aupremier rang desquels celui de valeur économique. Pour le dire simplement, les économistesconçoivent la valeur, que ce soit celle des marchandises ou celle des titres financiers, comme ayantla nature d'une grandeur objective qui s'impose aux acteurs et à leurs interactions, à la manièred'une force naturelle. Ceci est apparent dans le domaine financier au travers des formulesmathématiques que calculent les économistes pour établir la juste évaluation des actifs. La crise amontré que ces formules n'étaient pas fiables. Cela ne tient pas à une insuffisante habileté à menerdes calculs complexes mais à la nature même de la question posée. Il n'existe pas une justevaleur, ni pour les marchandises, ni pour les titres, mais différents prix possibles en fonction desintérêts et des croyances. À partir de ce nouveau cadre d'analyse, c'est toute la scienceéconomique qu'il s'agit de refonder.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 340  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.0cmx21.0cm
  • Poids : 344.7g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : La couleur des idées
  • ISBN :  2021054373
  • EAN13 :  9782021054378
  • Classe Dewey :  999
  • Langue : Français

D'autres livres de André Orléan

De l'euphorie à la panique

Cet opuscule ne cherche pas à raconter la crise. Il cherche à la comprendre. Trois questions sont abordées : pourquoi des crises financières ? pourquoi celle-ci ? pourquoi une telle ampleur ? Pour y répondre, une seule et même hypothèse : les marchés financiers sont, par nature, [....]...

Le pouvoir de la finance

Fusion-acquisition, OPA, introduction en Bourse, la finance règne désormais en maître sur le monde économique. Faut-il louer ce phénomène ou le condamner ? Pour André Orléan, là n'est pas la question : il s'agit avant tout de le comprendre. Et pour ce faire, il faut éviter les [....]...

Vingt-sept questions d'économie contemporaine

L'économie, matière vivante s'il en est, serait-elle réservée aux spécialistes et condamnée à l'hermétisme ?. " Non ! " répondent les économistes parmi les plus éminents, réunis autour de Philippe Askenazy et Daniel Cohen - dont les Trois leçons sur la société post-industrielle ont co...

Voir tous les livres de André Orléan

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de L'empire de la valeur

La crise financière a révélé au grand jour les limites de la théorie économique : celle-ci n’a su niprévoir les désordres à venir, ni même simplement nous mettre en garde contre de possiblesinstabilités. Cet aveuglement est le signe d’un profond dysfonctionnement qui exige plus qu’unsimple replâtrage pour être corrigé : un renouvellement radical des méthodes et des concepts, aupremier rang desquels celui de valeur économique. Pour le dire simplement, les économistesconçoivent la valeur, que ce soit celle des marchandises ou celle des titres financiers, comme ayantla nature d’une grandeur objective qui s’impose aux acteurs et à leurs interactions, à la manièred’une force naturelle. Ceci est apparent dans le domaine financier au travers des formulesmathématiques que calculent les économistes pour établir la juste évaluation des actifs. La crise amontré que ces formules n’étaient pas fiables. Cela ne tient pas à une insuffisante habileté à menerdes calculs complexes mais à la nature même de la question posée. Il n’existe pas une justevaleur, ni pour les marchandises, ni pour les titres, mais différents prix possibles en fonction desintérêts et des croyances. À partir de ce nouveau cadre d'analyse, c'est toute la scienceéconomique qu'il s'agit de refonder.