share_book
Envoyer cet article par e-mail

Et pourtant je l'aimais

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Et pourtant je l'aimais

Et pourtant je l'aimais

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Et pourtant je l'aimais"

Présentation de Et pourtant je l'aimais

En France, tous les deux jours et demi, une femme tombe sous les coups de son conjoint. Les violences conjugales sont la première cause de mortalité chez les femmes de seize à quarante ans. Avant le cancer, avant tes accidents de la route. Nice. Au début de l'année scolaire 2009, une collègue de Sarah remarque que la jeune femme tente de cacher sous sa blouse de travail des traces d'ecchymoses et de brûlures. Horrifiée, elle lui demande d'où viennent toutes ces blessures. Sarah craque : " C'est mon mari. Je n'en peux plus... Il va me tuer un jour ou l'autre ". Deux heures plus tard, prise en charge par une petite association niçoise, Sarah est amenée au commissariat de police. Ce qu'elle raconte alors, c'est l'histoire d'une véritable descente aux enfers. Sa nuit de noces, qu'elle a passée au pied du lit parce que Fred, son mari, lui reprochait d'avoir dansé avec un autre homme, le véritable tribunal qu'elle subissait chaque soir, la ritualisation de la barbarie, le regard de ses enfants, jusqu'au danger de mort auquel elle était exposée. A peine cinq semaines plus tard, au terme d'un procès, le mari est jugé, condamné à trois ans de prison ferme, cinq ans d'interdiction de circulation dans les Alpes-Maritimes et cinq ans de destitution de ses droits civiques. Ce témoignage-choc, commenté par le psychiatre Roland Coutanceau, est suivi d'un entretien avec le procureur Montgolfier.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 210  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.0cmx21.8cm
  • Poids : 281.2g
  • Editeur :   Editions Du Rocher Paru le
  • Collection : Document
  • ISBN :  2268069486
  • EAN13 :  9782268069487
  • Classe Dewey :  364
  • Langue : Français

D'autres livres de  Christophe Buchard

SOS Huissier : Comment vous défendre

Depuis toujours les affaires de contentieux suivent une logique aussi banale que pathétique : surendettement, mauvaise volonté, escroqueries, payeurs indélicats. Saisies ! Aux huissiers de faire leur intraitable boulot en matière de recouvrement. Mais avec la crise, les frontières de la mauvais...

Voir tous les livres de  Christophe Buchard

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Et pourtant je l'aimais

En France, tous les deux jours et demi, une femme tombe sous les coups de son conjoint. Les violences conjugales sont la première cause de mortalité chez les femmes de seize à quarante ans. Avant le cancer, avant tes accidents de la route. Nice. Au début de l'année scolaire 2009, une collègue de Sarah remarque que la jeune femme tente de cacher sous sa blouse de travail des traces d'ecchymoses et de brûlures. Horrifiée, elle lui demande d'où viennent toutes ces blessures. Sarah craque : " C'est mon mari. Je n'en peux plus... Il va me tuer un jour ou l'autre ". Deux heures plus tard, prise en charge par une petite association niçoise, Sarah est amenée au commissariat de police. Ce qu'elle raconte alors, c'est l'histoire d'une véritable descente aux enfers. Sa nuit de noces, qu'elle a passée au pied du lit parce que Fred, son mari, lui reprochait d'avoir dansé avec un autre homme, le véritable tribunal qu'elle subissait chaque soir, la ritualisation de la barbarie, le regard de ses enfants, jusqu'au danger de mort auquel elle était exposée. A peine cinq semaines plus tard, au terme d'un procès, le mari est jugé, condamné à trois ans de prison ferme, cinq ans d'interdiction de circulation dans les Alpes-Maritimes et cinq ans de destitution de ses droits civiques. Ce témoignage-choc, commenté par le psychiatre Roland Coutanceau, est suivi d'un entretien avec le procureur Montgolfier.