share_book
Envoyer cet article par e-mail

Ardoise

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Ardoise

Ardoise

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Ardoise"

Présentation de Ardoise

Tout a commencé avec Salinger… Philippe Djian a dix-huit ans lorsque, plutôt porté vers la musique et le cinéma, il ouvre par hasard L'Attrappe-cœurs et découvre le pouvoir parfois dévastateur des livres. Dès les premiers mots se produisait un éblouissement, on était emporté par un courant, par une musique si inhabituelle que des frissons vous parcouraient des pieds à la tête. La magie opère et le lecteur néophyte n'aura de cesse de disséquer – le style, les sonorités, le rythme… – pour tenter de mieux cerner le séisme intérieur provoqué par ce roman. Suivront au panthéon littéraire de l'auteur de 37,2 ° le matin le Céline de Mort à crédit, Blaise Cendrars et surtout les auteurs américains, n'en déplaise aux défenseurs de Proust et de Flaubert. Kerouac et Sur la route, dont la première phrase est "une lame qui avance en écartant (ses) chairs", Melville, Henry Miller, Faulkner et surtout Richard Brautigan et Raymond Carver, qui "écrit comme une dieu", achèveront l'initiation littéraire du jeune homme. En rendant un hommage très personnel et tout en émotion à la dizaine d'auteurs qui lui ont donné envie de se lancer dans l'écriture, Philippe Djian efface son Ardoise et nous livre l'autoportrait d'un amoureux d'une littérature qui dérange, secoue, blesse, violente, et jamais ne laisse de marbre. Ce faisant, il nous en dit un peu plus sur sa conception de l'écriture. Une voix, un rythme, un vertige, une mise à nu, voilà ce que revendique Djian lecteur. Voilà qui réunit assurément les auteurs dont il se sent éternellement redevable et dont on a envie, une fois le livre achevé, de redécouvrir les textes à la lumière de cette Ardoise. --Laurence Demurger --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 127  pages
  • Dimensions :  1.0cmx10.7cmx17.3cm
  • Poids : 136.1g
  • Editeur :   10 Paru le
  • Collection : 10/18
  • ISBN :  2264044926
  • EAN13 :  9782264044921
  • Classe Dewey :  844
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Djian

Ça c'est un baiser

Roman à deux voix. Celle de l'homme Nathan, "un tout petit flic de rien du tout", comme il lui arrive parfois de se définir, et celle de la femme, Marie-Jo, flic elle aussi, obsédée par son poids et par les footings. Au milieu, un meurtre, celui de la jeune Jennifer Brennen, fille de Paul Brenne...

Prix : 101 DH
Criminels

Les personnages de Criminels parlent sans espérer vraiment être entendus: pour se rassurer, peut-être, pour savoir où ils en sont, pour se persuader qu'ils existent. Ils pourraient aussi bien crier, ou gémir, ou chanter. C'est pourquoi le récit se présente comme un chœur foisonnant, un chaos...

Prix : 66 DH

Assassins

" Je travaillais pour un assassin. Cette réflexion prenait toute sa valeur lorsque je me penchais sur la rivière. Je travaillais pour un assassin comme la plupart des habitants de la ville, mais personne ne disait rien. Les fermes concernées s'étalaient sur plusieurs kilomètres en aval. ...

Prix : 66 DH
Sotos

Entrer dans la vie, c'est entrer dans l'arène. On est jeune, plein de feu, et on croit la vie à ses pieds. Très vite, on découvre que ce qui va se passer est un peu plus compliqué qu'il n'y paraissait. Que les châtiments successifs débouchent sur l'inéluctable mise à mort. Sous la lumière ...

Prix : 258 DH

Voir tous les livres de Philippe Djian

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Ardoise

Tout a commencé avec Salinger… Philippe Djian a dix-huit ans lorsque, plutôt porté vers la musique et le cinéma, il ouvre par hasard L'Attrappe-cœurs et découvre le pouvoir parfois dévastateur des livres. Dès les premiers mots se produisait un éblouissement, on était emporté par un courant, par une musique si inhabituelle que des frissons vous parcouraient des pieds à la tête. La magie opère et le lecteur néophyte n'aura de cesse de disséquer – le style, les sonorités, le rythme… – pour tenter de mieux cerner le séisme intérieur provoqué par ce roman. Suivront au panthéon littéraire de l'auteur de 37,2 ° le matin le Céline de Mort à crédit, Blaise Cendrars et surtout les auteurs américains, n'en déplaise aux défenseurs de Proust et de Flaubert. Kerouac et Sur la route, dont la première phrase est "une lame qui avance en écartant (ses) chairs", Melville, Henry Miller, Faulkner et surtout Richard Brautigan et Raymond Carver, qui "écrit comme une dieu", achèveront l'initiation littéraire du jeune homme. En rendant un hommage très personnel et tout en émotion à la dizaine d'auteurs qui lui ont donné envie de se lancer dans l'écriture, Philippe Djian efface son Ardoise et nous livre l'autoportrait d'un amoureux d'une littérature qui dérange, secoue, blesse, violente, et jamais ne laisse de marbre. Ce faisant, il nous en dit un peu plus sur sa conception de l'écriture. Une voix, un rythme, un vertige, une mise à nu, voilà ce que revendique Djian lecteur. Voilà qui réunit assurément les auteurs dont il se sent éternellement redevable et dont on a envie, une fois le livre achevé, de redécouvrir les textes à la lumière de cette Ardoise. --Laurence Demurger --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .