share_book
Envoyer cet article par e-mail

Egypte de Tahrir. L'anatomie d'une révolution

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Egypte de Tahrir. L'anatomie d'une révolution

Egypte de Tahrir. L'anatomie d'une révolution

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Egypte de Tahrir. L'anatomie d'une révolution"

Présentation de Egypte de Tahrir. L'anatomie d'une révolution

25 janvier 2011, l'Egypte explose : Dix-huit jours de mobilisation, d'espoir, de violence aussi, qui aboutissent au départ, le 11 février, de Hosni Moubarak, au pouvoir depuis presque 30 ans. La boite de Pandore égyptienne s'est ouverte. Les mots se sont libérés. Mais les maux, eux, sont toujours là. Ceux d'un pays en surchauffe, dont les deux-tiers de la population a moins de 30 ans. Cette jeunesse qui a « fait » la révolution, et qui se retrouve en grande majorité sans emploi. Saura-t-elle guider son pays vers la démocratie ? La transition s'annonce compliquée : le régime de Moubarak laisse derrière lui un vide politique abyssal, où seuls les islamistes ont prospéré. Seront-ils les principaux bénéficiaires du changement ou bien la société civile longtemps anesthésiée va-t-elle se réveiller ? Quel rôle l'armée désormais au pouvoir jouera-t-elle dans ce processus ? Les bons indicateurs économiques (plus de 6% de croissance avant la révolution) n'arrivaient pas à masquer le fait que 40% de la population ne vit qu'avec environ 1,5 euro par jour. Qu'en sera-t-il dans une économie à genoux ? L'émigration clandestine vers l'Europe qui s'était développée ces dernières années risque-t-elle de s'accélérer ? La révolution égyptienne a aussi été celle du civisme et de la citoyenneté. « Dignité » et « fierté » en ont été avec « liberté » les mots emblématiques. Seront-ils suffisants pour effacer des décennies d'humiliations, de corruption, de paix mal assumée avec Israël, de tensions croissantes entre la majorité musulmane et la minorité chrétienne copte ? La religion, en particulier l'Islam, restera-t-elle la « valeur refuge » qu'elle était devenue pour les égyptiens ou bien les laïcs ont-ils une chance de se faire entendre ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 200  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.0cmx20.4cm
  • Poids : 240.4g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : H.C. ESSAIS
  • ISBN :  2021039382
  • EAN13 :  9782021039382
  • Classe Dewey :  993
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Egypte de Tahrir. L'anatomie d'une révolution

25 janvier 2011, l’Egypte explose : Dix-huit jours de mobilisation, d’espoir, de violence aussi, qui aboutissent au départ, le 11 février, de Hosni Moubarak, au pouvoir depuis presque 30 ans. La boite de Pandore égyptienne s’est ouverte. Les mots se sont libérés. Mais les maux, eux, sont toujours là. Ceux d’un pays en surchauffe, dont les deux-tiers de la population a moins de 30 ans. Cette jeunesse qui a « fait » la révolution, et qui se retrouve en grande majorité sans emploi. Saura-t-elle guider son pays vers la démocratie ? La transition s’annonce compliquée : le régime de Moubarak laisse derrière lui un vide politique abyssal, où seuls les islamistes ont prospéré. Seront-ils les principaux bénéficiaires du changement ou bien la société civile longtemps anesthésiée va-t-elle se réveiller ? Quel rôle l’armée désormais au pouvoir jouera-t-elle dans ce processus ? Les bons indicateurs économiques (plus de 6% de croissance avant la révolution) n’arrivaient pas à masquer le fait que 40% de la population ne vit qu’avec environ 1,5 euro par jour. Qu’en sera-t-il dans une économie à genoux ? L’émigration clandestine vers l’Europe qui s’était développée ces dernières années risque-t-elle de s’accélérer ? La révolution égyptienne a aussi été celle du civisme et de la citoyenneté. « Dignité » et « fierté » en ont été avec « liberté » les mots emblématiques. Seront-ils suffisants pour effacer des décennies d’humiliations, de corruption, de paix mal assumée avec Israël, de tensions croissantes entre la majorité musulmane et la minorité chrétienne copte ? La religion, en particulier l’Islam, restera-t-elle la « valeur refuge » qu’elle était devenue pour les égyptiens ou bien les laïcs ont-ils une chance de se faire entendre ?