share_book
Envoyer cet article par e-mail

Droit d'inventaires

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Droit d'inventaires

Droit d'inventaires

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Droit d'inventaires"

Présentation de Droit d'inventaires

Au terme de onze années à la direction au Parti socialiste, François Hollande a décidé de se livrer à un salutaire " droit d'inventaires " sans complaisance ni faiblesse. Au fil de ses entretiens avec Pierre Favier, il porte un regard lucide sur la gauche au pouvoir comme dans l'opposition, et sur la période 1997-2002, celle du gouvernement Jospin, où les socialistes ont eu pour la dernière fois des responsabilités au sommet de l'Etat, afin d'en tirer les leçons pour l'avenir. Avec le recul, François Hollande revient sur la terrible défaite de Lionel Jospin en 2002, sur le séisme politique qui suivit, sur le redressement des socialistes de 2004 comme sur la candidature et l'échec de Ségolène Royal en 2007. Défenseur d'un " réformisme de gauche ", il s'appuie pour ce faire sur des expériences en France et à l'étranger qui autorisent la social-démocratie à affirmer ses valeurs et ses solutions dans le contexte de la crise du système libéral. Ce " droit d'inventaires ", qu'il s'applique d'abord à lui-même, se poursuit avec le calamiteux congrès de Reims et un premier bilan de l'action de Nicolas Sarkozy. Et c'est à un devoir de pugnacité, de crédibilité et d'unité qu'il appelle les socialistes dans la perspective de la présidentielle de 2012.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 394  pages
  • Dimensions :  3.0cmx14.4cmx21.6cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • ISBN :  2020979136
  • EAN13 :  9782020979139
  • Classe Dewey :  320
  • Langue : Français

D'autres livres de François Hollande

Le rêve français

"Il est temps de reprendre le rêve français", l'idéal d'un peuple qui écrit son histoire et poursuit sa marche en avant. Depuis son discours de Lorient du 27 juin 2009, François Hollande mène un combat décisif pour convaincre les Français de choisir le changement. Cet engagement est celui...

Devoirs de vérité

" L'essentiel, c'est le projet politique. Les personnalités comptent, mais ne nous laissons pas emporter par la compétition des personnes. Ne laissons pas croire que seuls importent les talents, les comportements, les attitudes. Ne traitons pas les idées et les engagements qui les accompagnent, l...

Voir tous les livres de François Hollande

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Droit d'inventaires

Au terme de onze années à la direction au Parti socialiste, François Hollande a décidé de se livrer à un salutaire " droit d'inventaires " sans complaisance ni faiblesse. Au fil de ses entretiens avec Pierre Favier, il porte un regard lucide sur la gauche au pouvoir comme dans l'opposition, et sur la période 1997-2002, celle du gouvernement Jospin, où les socialistes ont eu pour la dernière fois des responsabilités au sommet de l'Etat, afin d'en tirer les leçons pour l'avenir. Avec le recul, François Hollande revient sur la terrible défaite de Lionel Jospin en 2002, sur le séisme politique qui suivit, sur le redressement des socialistes de 2004 comme sur la candidature et l'échec de Ségolène Royal en 2007. Défenseur d'un " réformisme de gauche ", il s'appuie pour ce faire sur des expériences en France et à l'étranger qui autorisent la social-démocratie à affirmer ses valeurs et ses solutions dans le contexte de la crise du système libéral. Ce " droit d'inventaires ", qu'il s'applique d'abord à lui-même, se poursuit avec le calamiteux congrès de Reims et un premier bilan de l'action de Nicolas Sarkozy. Et c'est à un devoir de pugnacité, de crédibilité et d'unité qu'il appelle les socialistes dans la perspective de la présidentielle de 2012.