share_book
Envoyer cet article par e-mail

Caméra subjective

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Caméra subjective

Caméra subjective

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Caméra subjective"

Présentation de Caméra subjective

"Brun, blanc, rouge. Il y aura un avant et un après 21 avril. La France se réveille assommée." Les mois ont passé, la surprise est retombée. Mais, de cette période surprenante, Anne Sinclair a tiré un journal de bord. La journaliste a choisi le stylo plutôt que la caméra pour nous livrer ses impressions intimes sur une année de campagne électorale. Sa Caméra subjective est à la hauteur du titre de son livre : Anne Sinclair dévoile ses sympathies, ses antipathies, ses surprises en même temps qu'elle rend compte de ses entretiens avec la trentaine de témoins privilégiés qu'elle a rencontrés : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande, François Bayrou, Philippe Douste-Blazy, pour ne citer qu'eux. Son récit débute le 21 juin 2001 et s'achève, jour pour jour, un an après. Après le 11 septembre, après les événements nationaux et internationaux qui ont secoué la France, après une défaite cuisante pour le camp de la gauche plurielle et un résultat autant inespéré qu'imprévu pour la droite, une seule certitude demeure : l'ombre du Front national plane encore sur la vie politique française. Comment expliquer cette déroute ? Une chose est sûre, Anne Sinclair connaît le petit monde de la politique et des médias sur le bout des doigts et n'hésite pas à remettre en cause la communication catastrophique et "amateuriste" de Lionel Jospin, la suffisance de la droite. Parfois, on peut être agacé des certitudes de la journaliste, mais le propos passionne et ouvre à la réflexion. On suit alors avec elle les hésitations, les revirements, les ambitions, les coups bas, les erreurs stratégiques... et la surprise terrible de l'abstention record, le score de l'extrême droite et la chance incroyable du clan Chirac. Voilà un "retour en arrière" personnel et brillant, sur une année qui marquera longtemps la société française. "Une présidentielle est aussi une psychanalyse en temps réel". La France de 2002 n'a pas fini de s'interroger sur elle-même. --Marine Segalen

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 260  pages
  • Dimensions :  3.2cmx14.0cmx21.8cm
  • Poids : 739.4g
  • Editeur :   Grasset Paru le
  • ISBN :  2246628318
  • EAN13 :  9782246628316
  • Classe Dewey :  320
  • Langue : Français

D'autres livres de Anne Sinclair

Deux ou trois choses que je sais d'eux

Pourquoi l'improbable Jacques Chirac est-il devenu Président de la République? Par quel mystère a-t-il choisi de dissoudre? Comment l'ensemble des observateurs ont-ils pu sous-estimer Lionel Jospin au point de méconnaître à ce point l'homme d'Etat qu'il devenait sous leurs yeux? Bref, que [...

21 rue La Boétie

"Vos quatre grands parents sont-ils français ? me demanda le-monsieur-de-derrière-le-comptoir." Cette question, on l'avait posée pour la dernière fois à des gens qui devaient bientôt monter dans un train, venant de Pithiviers, de Beaune-la-Rolande ou du Vel d'Hiv... et cela suffit à raviver e...

Voir tous les livres de Anne Sinclair

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Caméra subjective

"Brun, blanc, rouge. Il y aura un avant et un après 21 avril. La France se réveille assommée." Les mois ont passé, la surprise est retombée. Mais, de cette période surprenante, Anne Sinclair a tiré un journal de bord. La journaliste a choisi le stylo plutôt que la caméra pour nous livrer ses impressions intimes sur une année de campagne électorale. Sa Caméra subjective est à la hauteur du titre de son livre : Anne Sinclair dévoile ses sympathies, ses antipathies, ses surprises en même temps qu'elle rend compte de ses entretiens avec la trentaine de témoins privilégiés qu'elle a rencontrés : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande, François Bayrou, Philippe Douste-Blazy, pour ne citer qu'eux. Son récit débute le 21 juin 2001 et s'achève, jour pour jour, un an après. Après le 11 septembre, après les événements nationaux et internationaux qui ont secoué la France, après une défaite cuisante pour le camp de la gauche plurielle et un résultat autant inespéré qu'imprévu pour la droite, une seule certitude demeure : l'ombre du Front national plane encore sur la vie politique française. Comment expliquer cette déroute ? Une chose est sûre, Anne Sinclair connaît le petit monde de la politique et des médias sur le bout des doigts et n'hésite pas à remettre en cause la communication catastrophique et "amateuriste" de Lionel Jospin, la suffisance de la droite. Parfois, on peut être agacé des certitudes de la journaliste, mais le propos passionne et ouvre à la réflexion. On suit alors avec elle les hésitations, les revirements, les ambitions, les coups bas, les erreurs stratégiques... et la surprise terrible de l'abstention record, le score de l'extrême droite et la chance incroyable du clan Chirac. Voilà un "retour en arrière" personnel et brillant, sur une année qui marquera longtemps la société française. "Une présidentielle est aussi une psychanalyse en temps réel". La France de 2002 n'a pas fini de s'interroger sur elle-même. --Marine Segalen