share_book
Envoyer cet article par e-mail

La physique expliquée à notre futur président

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La physique expliquée à notre futur président

La physique expliquée à notre futur président

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La physique expliquée à notre futur président "

Présentation de La physique expliquée à notre futur président

« Nucléaire, terrorisme, climat : nombre de débats ne peuvent être tranchés sans la physique. Mais quel futur président se souvient de ses cours ?L'idée de donner un cours de rattrapage intensif en physique à un futur président de la République peut paraître saugrenue au premier abord, mais plus après avoir lu le livre de l'américain Richard Muller, « physicien de premier plan et pédagogue de première classe ». Les quelque 400 pages une fois parcourues, le lecteur se dira au contraire que rien n'est peut-être plus urgent, à un an de l'élection présidentielle [...].Toutes ces questions [...] sont au c ur des grands débats contemporains. Elles ont aussi en commun de ne pouvoir être tranchées sans un minimum de connaissances physiques. C'est ce que R. Muller propose d'inculquer aux futurs présidents ainsi qu'à ceux qui les élisent, c'est-à-dire nous tous. Un exemple entre mille : savoir, ne serait-ce que dans les grandes lignes, quelle est la différence entre une bombe à l'uranium [...] et au plutonium permettrait à nos chefs d'État de se faire une petite idée des difficultés de leurs mises au point respectives ; et donc de la probabilité que tel ou tel État possède telle ou telle bombe [...]. »Yann Verdo --Les Echos, 12 mai 2011

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 416  pages
  • Dimensions :  3.0cmx15.2cmx23.8cm
  • Poids : 938.9g
  • Editeur :   Vuibert Paru le
  • Collection : LA LIBRAIRIE VU
  • ISBN :  2311001108
  • EAN13 :  9782311001105
  • Classe Dewey :  530
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de La physique expliquée à notre futur président

« Nucléaire, terrorisme, climat : nombre de débats ne peuvent être tranchés sans la physique. Mais quel futur président se souvient de ses cours ?L'idée de donner un cours de rattrapage intensif en physique à un futur président de la République peut paraître saugrenue au premier abord, mais plus après avoir lu le livre de l'américain Richard Muller, « physicien de premier plan et pédagogue de première classe ». Les quelque 400 pages une fois parcourues, le lecteur se dira au contraire que rien n'est peut-être plus urgent, à un an de l'élection présidentielle [...].Toutes ces questions [...] sont au c ur des grands débats contemporains. Elles ont aussi en commun de ne pouvoir être tranchées sans un minimum de connaissances physiques. C'est ce que R. Muller propose d'inculquer aux futurs présidents ainsi qu'à ceux qui les élisent, c'est-à-dire nous tous. Un exemple entre mille : savoir, ne serait-ce que dans les grandes lignes, quelle est la différence entre une bombe à l'uranium [...] et au plutonium permettrait à nos chefs d'État de se faire une petite idée des difficultés de leurs mises au point respectives ; et donc de la probabilité que tel ou tel État possède telle ou telle bombe [...]. »Yann Verdo --Les Echos, 12 mai 2011